Politique

Gabon : Ali Bongo Ondimba veut des obsèques officielles pour Rose Francine Rogombé

Libreville, Lundi 20 Avril 2015 (Infos Gabon) – Lors de sa traditionnelle conférence de presse mercredi 15 Avril, le Porte parole de la Présidence de la République, Alain-Claude Bilié By Nze, s’est prononcé tour à tour sur le décès de Rose Francine Rogombé, celui d’André Mba Obame, sur l’avion présidentiel qui se trouvait en France, et la récente marche pour la paix et l’agenda du Chef de l’Etat.

A l’occasion de la conférence de presse de mercredi, le Porte parole de la Présidence de la République a révélé que le Président de la République a instruit le Premier ministre de prendre des dispositions pour l’organisation des obsèques officielles et indiquer comment sera observé l’hommage que la nation entend rendre à l’action du Président de la République par intérim et ancienne présidente du sénat, Mme Rose Francine Rogombé.

Concernant le décès de l’opposant André Mba Obame, « un compagnon politique pendant 25 ans » du Président Ali Bongo Ondimba, M. Bilié By Nze a dit que le Chef de l’Etat pourrait prendre part à ses obsèques si elles se déroulent dans « la dignité et le calme ».

Alain-Claude Bilié By Nze n’a pas manqué de déplorer en revanche les violences aux alentours du siège de l’Union Nationale (UN, opposition), dont l’incendie de l’Ambassade du Bénin « qui bafoue le principe de l’inviolabilité des Ambassades ». « Cet acte ne saurait rester impuni », a-t-il martelé.

Il a en outre annoncé la rencontre jeudi entre le Président Ali Bongo Ondimba et 250 femmes à l’occasion de la journée mondiale de la femme, pour parler de leurs droits socioprofessionnels et politiques.

Sur l’avion présidentiel dont la saisie a été levée par la justice française, Alain-Claude Bilié By Nze a précisé que l’affaire n’était que judicaire et nullement politico-diplomatique. L’avion déjà regagné Libreville.

Le Conseiller politique du Président Bongo est aussi revenu sur la marche de la paix qui a vu « des dizaines de milliers de personnes dire leur attachement à la paix, à la cohésion nationale et à l’unité », ainsi que leur espoir de voir Ali Bongo Ondimba poursuivre le développement du Gabon dans la paix.

A propos de l’agression du correspondant de Radio France Internationale (RFI), Yves-Laurent Goma par des personnes dites proches de l’opposition, Alain-Claude Bilié By Nze s’est dit étonné du silence de la corporation, de RFI et de Reporter Sans Frontières (RSF), « souvent prompts à dénoncer des prétendues agressions du pouvoir sur quelques affabulateurs ».

FIN/INFOSGABON/PM/2015

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *