Société

Gabon : Des gangs de bandits aux arrêts à Libreville

Libreville, Samedi 13 Septembre 2018 (Infos Gabon) – Les malfrats opéraient dans certains quartiers de la capitale gabonaise et étaient spécialisés dans le vol à la tire.

Le ministère de l’Intérieur a rendu public jeudi un communiqué faisant état de l’interpellation de plusieurs groupes de malfrats à Libreville. Il s’agit de «Sarko» et «Petit Prince» dont l’interpellation a permis de mettre le grappin dans la nuit de mercredi à jeudi dernier sur le gang de Nguema Edzo Patrick, alias «Etcho» dans la zone des quartiers Avea, Atsib Ntsos et Rio dans le 2e arrondissement de la capitale. Tandis que les fins limiers de la Brigade anti-criminalité (BAC), de la Brigade de recherche et d’investigations (BRI) et de la Police d’invesgations judiciaires vont rattraper le gang dirigé par Parfait Nzamba Moussavou alias «la Parole» qui faisait la loi dans les PK et au quartier Nyali dans le 5e arrondissement.

Les forces de sécurité ont pu récupérer entre les mains de ce dernier un pistolet automatique et des munitions au cours d’une perquisition effectuée à son domicile. L’infortuné a reconnu l’avoir dérobé l’année dernière du sac d’un membre du gouvernement. Ces derniers méditent leur sort dans les locaux de la police avant d’être présentés devant la justice où ils devront répondre de leur forfait. Mais, un certain J.B., le chef de gang serait toujours en fuite.

Tout serait parti d’une vidéo diffusée sur la toile mettant en scène six jeunes gens braquant des passants sur la vie expresse, précisément au quartier Plein ciel. Les malfrats dont certains sont des repris de justice étaient spécialisés dans le vol à la tire. Cet important coup de filet des forces de sécurité intervient quelque temps seulement après la dernière sortie du président de la République lors d’une émission télévisée en direct au cours de laquelle il reconnaissait déjà la montée de l’insécurité dans les grandes villes du pays notamment Libreville.

Ali Bongo Ondimba avait alors promis à ses compatriotes de lutter efficacement contre ce phénomène qui mettait en mal la vie des paisibles citoyens. Comme pour mettre à exécution la promesse du chef de l’Etat, la police nationale sous l’égide du ministre d’État, ministre de l’Intérieur, Lambert-Noël Matha, a effectué une descente musclée dans certains quartiers de la capitale mercredi dernier à l’effet de démolir les espaces et constructions reconnus comme étant des repères de bandits et autres lieux de dépravation des mœurs.

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI  Gabon : Les baraques encombrant la plage de la sablière détruites

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *