Politique

Gabon:Des primes plus incitatives aux fonctionnaires

Libreville, Lundi 23 Novembre 2020 (Infos Gabon)- Le Conseil des ministres de vendredi a fixé les modalités d’évaluation et d’attribution des bonus accordés aux agents des douanes, des impôts, du trésor et des hydrocarbures.

Le Conseil des ministres de vendredi dernier présidé par Ali Bongo Ondimba a été sanctionné par une série de textes. Notamment en matière de primes versés aux fonctionnaires. Au cours d’une conférence de presse conjointement donnée par le ministre de la Fonction publique et porte-parole du gouvernement, Madeleine Berre, du Budget et des Comptes publics, Sosthène Ossoungou Ndibangoye, et le ministre délégué à l’Economie, Nicole Roboty-Mbou, il a surtout été question des modalités d’évaluation et d’attribution de  l’intéressement spécifique servi aux agents des douanes, des  impôts, du trésor et des hydrocarbures et de la prime à  la performance budgétaire.

Récompenser le mérite

Pour le panel, les primes reversées à ces agents de l’Etat visent tout simplement à récompenser le mérite. Ce changement de philosophie dans l’attribution des primes au sein de la Fonction publique s’inscrit dans la vaste réforme de modernisation de l’Etat. Selon un haut cadre de l’administration gabonaise, «certains agents font bien leur travail. Ils doivent être récompensés. A l’inverse, ceux qui n’accomplissent qu’imparfaitement leurs tâches ne doivent pas l’être. C’est ça la vraie justice. De fait, la situation antérieure / actuelle, comportait une forme d’injustice. Quel que soit votre mérite réel, vos efforts, vous étiez peu ou prou récompensés de la même manière que celui qui n’en fournissait pas. Il fallait changer ça. Il est tout à fait normal de récompenser ceux des agents publics qui rendent le meilleur service à nos concitoyens».

Pour le gouvernement, il s’agit d’un principe de bonne gestion. En matière de management, les agents publics seront davantage incités et motivés à remplir au mieux leurs missions, mais aussi en matière financière les primes seront davantage calculées sur l’argent récupéré en plus par l’Etat via les amendes récupérées, le contentieux sur recouvrement… et non simplement, comme auparavant, sur ce qui lui était dû à travers le recouvrement des créances (déjà budgétées). Au final, ce sont les Gabonais, fonctionnaires et contribuables, qui en sont les grands gagnants.

Garantir l’équité et assurer la transparence

Des critères objectifs ont été définis afin d’éviter tout arbitraire dans l’attribution de ces primes et garantir au maximum l’équité. Par exemple, assiduité, atteinte d’objectifs clairement définis a priori, etc. En plus, ces dispositions ne remettent nullement en cause le droit de grève. «C’est un faux débat. Chacun sera libre de l’exercer, mais devra en assumer les responsabilités. Seuls, les agents non-grévistes qui assurent le service minimum percevront leurs primes en totalité. C’est ce qui se pratique partout ailleurs dans le monde, en particulier dans les grandes démocraties. C’est ça l’équité, c’est-à-dire la véritable justice», commente notre source. Dans un souci de transparence et de bonne gestion (des constantes de l’action publique que nous entendons appliquer), ces primes ne seront plus versées en espèces mais par virement bancaire.  «Cela permettra en outre d’éviter le problème de la rétention du montant de ces primes par certaines directions qui ne les reversaient pas aux agents supposés en bénéficier. Un phénomène à l’origine d’un certain nombre de mouvements sociaux (grèves)», souligne un cadre du ministère de l’Economie.

Ces mesures – qui visent à renforcer la performance au sein de l’administration et à garantir une plus grande équité, mais aussi à améliorer la bonne gouvernance –  feront 99 % de gagnants. Les fonctionnaires verront leurs salaires augmenter, les pré-salaires seront intégrés dans la fonction publique, et les Gabonais verront l’argent public être mieux utilisé pour financer de meilleurs services publics, construire des infrastructures utiles. Elles sont soutenues sans exception aucune par l’ensemble de l’Exécutif.

FIN/INFOSGABON/SM/2020

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *