Politique

Gabon : Dieudonné Minlama appelle à l’accalmie

Libreville, Samedi 9 Avril 2016 (Infos Gabon) – Candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle prévue au mois d’août 2016, Dieudonné Minlama Mintogo dit craindre le pire pour cette échéance électorale cruciale qui doit dessiner l’avenir du Gabon. Il en veut pour preuve : les déclarations de certaines figures politiques qui laissent l’opinion dans la perplexité et la hantise.

Le siège social de l’Observatoire national de la démocratie (OND), qui fait dans la supervision des élections politiques en Afrique, a prêté son cadre le 7 avril 2016, à la conférence de presse qu’a animé son responsable Dieudonné Minlama Mintogo, premier candidat déclaré à l’élection présidentielle de 2016.

Selon lui, plus qu’on se rapproche de cette échéance, plus les langues se délient et la peur gagne les populations.

« L’impression qui se dégage est que nous nous dirigeons vers l’incertitude, le chaos, la destruction de notre pays si rien n’est fait pour inverser la tendance actuelle », a averti Dieudonné Minlama Mintogo.

Puis, il a enchainé en relevant ceci : « La haine, le mensonge, l’invective et le tribalisme, la xénophobie, l’exclusion, les régalements de compte sont devenus des valeurs sur lesquelles reposent désormais notre démocratie et notre vivre ensemble ».

Eu égard à cette situation, M. Minlama Mintogo a réitéré son appel pressant en faveur d’un dialogue national inclusif qui doit être convoqué par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba.

« Nous avons encore la possibilité de nous asseoir, de discuter, de rassurer les uns et les autres, de rassurer le peuple, ceux qui investissent, et ceux qui comptent investir chez nous avant d’aller à cette élection, il n’est pas encore trop tard », a-t-il terminé.

FIN/INFOSGABON/EI/2016

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *