Economie

Gabon : GMDC obtient une concession portuaire près de Mayumba

Libreville, Jeudi 21 Mars 2019 (Infos Gabon) – Le contrat conclu avec l’OPRAG devra aboutir à terme à une installation portuaire lagunaire près de Mayumba, utile au déploiement des projets de développement.

Peut-être le grand décollage de l’ambitieux projet de Grande Mayumba. Dans l’optique de consolider et de développer un espace forestier et rural de  631 000 ha et une zone marine de 260 900 ha dans la province de la Nyanga au sud du Gabon, la Grande Mayumba Development Company (GMDC) et l’Office des ports et rades du Gabon (OPRAG), autorité portuaire, ont signé récemment une convention de concession portuaire.

Ce partenariat public-privé mis en place par la République gabonaise et SFM Africa Limited (SFM Africa) a pour objectif de développer des espaces sur la base d’un plan de gestion intégré des terres sur le long terme, sur des bases écologiques et économiques optimales et durables. Ledit plan prévoit le développement de nouvelles activités dans la région de Grande Mayumba et l’affectation d’espaces importants explicitement dédiés à la conservation et aux forêts communautaires.

Selon un communiqué parvenu à notre rédaction, «les activités seront mises en œuvre suivant des stratégies de développement intégrées, inclusives et vérifiables afin d’atteindre une durabilité sociale, environnementale et économique dans la zone du projet par la sécurisation des droits environnementaux et des valeurs des ressources naturelles attribuables aux divers espaces ruraux. Le projet comporte six composantes principales : l’exploitation forestière, la transformation du bois, l’agro-industrie, la pêche, l’écotourisme et le développement des infrastructures».

Il est aussi mentionné que la Caisse des dépôts et consignations du Gabon (CDC) est un partenaire stratégique de GMDC car les objectifs de développement à long terme et le caractère durable du projet reflètent le mandat de la CDC de financer le développement de projets commerciaux de qualité, de favoriser une croissance économique inclusive et accélérer la diversification.

«Grande Mayumba jouera un rôle important dans le soutien de la vision du Gabon, qui est d’être un leader dans le développement durable dans le bassin du Congo, et en Afrique, et de servir de modèle pour une croissance verte fondée sur ces principes. En cartographiant le couvert forestier, en évaluant la capacité de stockage du carbone, en inventoriant la biodiversité et en adoptant une approche holistique des droits communautaires, environnementaux et de conservation, Grande Mayumba Development Company pilotera un projet important de portée mondiale en termes d’innovation pour un développement durable et respectueux, spécialement dans le contexte de la lutte contre les changements climatiques».

Pour l’équipe dirigeante de SFM Africa, le Gabon devra tirer profit de ce projet qui annonce des lendemains qui chantent. «Les ressources naturelles du Gabon sont de classe mondiale et Grande Mayumba mettra l’homme et la nature au cœur du développement. Avec tous les droits fonciers, les permis et licences réglementaires en place et un partenariat solide avec la République gabonaise, nous avons maintenant une base solide et une feuille de route claire pour développer le projet. Au cours des dernières années, nous avons effectué des travaux de recherche et développement rigoureux qui nous ont permis d’acquérir des connaissances locales essentielles pour compléter notre expertise spécifique en matière d’investissement durable et d’aménagement du territoire. Le projet a été conçu avec soin, au moyen d’un vaste processus de consultation durant un certain nombre d’années, afin de s’assurer qu’il réponde aux besoins de toutes les parties prenantes, ce qui signifie que nous sommes maintenant bien placés pour l’exécuter au rythme prévu», a déclaré Alan Bernstein, président de SFM Africa.

Du côté de l’Autorité portuaire, les retombées en termes économiques sont incommensurables. «Le développement du quai de lagunaire de Mangali permettra au sud du Gabon de bénéficier d’un développement économique accéléré en fournissant une solution logistique et un accès de meilleure qualité, plus économique et plus fiable», a expliqué Landry Régis Laccruche Lelabou, directeur général de l’OPRAG.

Cette convention portuaire de service public signée entre les deux entités concerne une installation portuaire lagunaire près de Mayumba, nécessaire pour le déploiement des projets de développement de GMDC. L’infrastructure portuaire sera développée en plusieurs phases en collaboration avec l’OPRAG. Les investissements débuteront immédiatement pour ouvrir un accès maritime à destination et en provenance de Mayumba, qui sera mise à la disposition de toute partie prenante souhaitant utiliser l’infrastructure pour le développement du sud du Gabon.

«Son excellence, Monsieur Ali Bongo Ondimba, président de la République, chef de l’État, s’est engagé à faire en sorte que le développement social et économique de notre pays, et de notre population, passe par le sud du Gabon et bénéficie non seulement à tout le territoire, mais également à l’ensemble de la région», a conclu Pierre Reteno Ndiaye, président du Conseil d’administration de l’OPRAG.

FIN/INFOSGABON/PM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon / Eau potable à Libreville : La BAD va financer 150 km de conduites en linéaire

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *