Politique

Gabon : Polémique à Port-Gentil après le remaniement du gouvernement

Libreville, Lundi 17 Juin 2019 (Infos Gabon) – L’hebdomadaire panafricain annonce une polémique sur la sortie de Pascal Houagni Ambouroue, ancien ministre du Pétrole et des Hydrocarbures, de l’équipe gouvernementale. Une controverse de nature à enflammer les esprits.  

Dans son édition en kiosque, à la page 9 consacrée aux brèves, Jeune Afrique titre : «Gabon : grogne à Port-Gentil ». Dans son développement, le magazine panafricain fait savoir que «la nomination de Noël Mboumba au ministère du Pétrole fait grincer des dents à Port-Gentil. En cause : l’éviction, au profit de ce Punu de Tchibanga (Sud), de Pascal Houagni Ambouroue, Myéné de l’Ogooué-Maritime».

«Les Port-Gentillais estiment avoir perdu leur principal représentant au gouvernement, malgré la présence en son sein de Jean-Fidèle Otandault, natif de la ville. D’autant que l’une des leurs, Carmen Ndaot (Industrie), a elle aussi été limogée», poursuit le journal.

Les faits, tels que présentés par la publication de Bechir Ben Yahmed ne rapportent nulle part ailleurs comment est-ce que les Port-Gentillais ont manifesté leur mécontentement après la sortie de deux des leurs du gouvernement du 10 juin dernier.

D’aucuns voudraient qu’on nous dise, si cette «grogne» s’est faite par des manifestations de rue, un sit-in, une pétition, bouche à oreille, etc. Peut-être, faudrait-il rappeler que  Pascal Houagni Ambouroue et Carmen Ndaot étaient des ministres de la République et non de Port-Gentil et donc, travaillaient dans l’intérêt supérieur de l’Etat gabonais.

Et non d’une région donnée du Gabon, encore moins au service de leur groupe ethnique. Dans ce cas, le Gabon ne serait plus une République. Du temps où ils étaient aux affaires, ces deux hauts fonctionnaires, bien connus pour leur sens patriotique et leur intégrité, n’accordaient aucun traitement de faveur aux ressortissants de la province de l’Ogooué-Maritime dont ils sont issus. 

Bien qu’en dehors du gouvernement, Pascal Houagni Ambouroue et Carmen Ndaot, deux Gabonais aux grandes qualités, pourront toujours être sollicités par la République tant que besoin sera, à l’instar de plusieurs autres qui, avant eux, ont été remerciés, puis rappelés.

FIN/INFOSGABON/SM/2019

Copyright Infos Gabon

Lire 👉 Gabon / Ministère du Pétrole : Noël Mboumba, comme un poisson dans l’eau

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *