Politique

Gabon : L’Assemblée nationale ouvre sa première session ordinaire

Libreville, Mercredi 4 Mars 2015 (Infos Gabon) – Devant plusieurs personnalités, dont le Premier ministre gabonais, le Professeur Daniel Ona Ondo et la nouvelle présidente du Sénat Mme Lucie Milebou-Aubusson, le président de l’assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama a ouvert lundi 2 mars, la première session ordinaire de cette chambre du Parlement gabonais.

Le retour des députés après trois mois de vacances, a été donc célébré solennellement avec ferveur. L’occasion pour président de l’Assemblée nationale de saluer la récente élection à la tête du sénat, l’autre chambre du Parlement, de Mme Lucie Milebou-Aubusson.

Guy Nzouba Ndama est revenu, dans son discours, sur les trois propositions de loi à examiner au cours de cette session, dans les domaines de la répression de manifestations de xénophobie, racisme, tribalisme et intolérance religieuse ; de l’instauration du quota de 30% de candidatures de femmes et de jeunes aux élections politiques et de l’autonomie administrative et financière du Parlement.

Concernant la situation sociopolitique actuelle du Gabon, le président de l’Assemblée nationale a préconisé le dialogue comme remède miracle, notamment à l’adresse du Gouvernement. Il a appelé à la responsabilité des syndicats. « Bien que majoritairement légitime, j’ai la faiblesse d’estimer que les revendications ne doivent jamais se départir d’un certain bon sens et d’une certaine responsabilité citoyenne, celle qui doit amener à comprendre qu’un pays qui ne travaille plus est déficitaire », a déclaré Guy Nzouba Ndama.

Et d’ajouter : « pour l’Assemblée nationale, le seul remède miracle qui vaille dans toutes les démocraties demeure : le dialogue et encore le dialogue. Le dialogue doit demeurer la seule arme dont doivent disposer les partenaires sociaux ».

L’honorable a en outre salué les décisions gouvernementales concernant l’ordonnance instituant le Conseil National de la Démocratie (CND), le fonctionnement des partis politiques et la diversification de l’économie gabonaise, avant d’interpeler sur les conséquences de la crise pétrolière marquée par une forte baisse du baril dans les marchés internationaux. « Je voudrais réitérer ce vœu de diversification de notre économie qui devient vital dans un contexte mondiale désormais tournée vers les énergies propres, au détriment des hydrocarbures ».

Il a conclu son propos par le soutien de l’assemblée nationale aux nouveaux projets de l’exécutif notamment le programme Graine. Ce projet, selon Guy Nzouba Ndama, permettra de promouvoir l’autosuffisance alimentaire et l’auto rémunération par le travail de la terre dans un pays qui compte 5,2 millions d’hectares de surfaces agricoles cultivables et va de facto contribuer à la diversification de l’économie gabonaise. L’implication de la société Olam dans ce projet sera saluée au passage par le patron de l’Assemblée nationale.

Débutée le 2 mars, cette session dite des lois prendra fin en juin prochain.

FIN/INFOSGABON/EI/2015

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *