Elections Politique

Gabon : Le démenti de Renaud Allogho Akoue

Libreville, Jeudi 6 Décembre 2018 (Infos Gabon) – Accusé d’avoir fait décaisser 300 millions de francs CFA, le directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale apporte une version contraire aux allégations.

Dans sa publication du 4 décembre 2018, La Lettre du Gabon affirme que le directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) a décaissé 300 millions de francs CFA des caisses de la structure dont il a la charge. Face à de telles allégations aussi graves, Renaud Allogho Akoue a apporté dans un communiqué un cinglant démenti.

«Ce matin, grâce à un ami, j’ai découvert avec beaucoup de stupéfaction, sur le site de La Lettre du Gabon, un article faisant état d’un décaissement de la CNAMGS de 300 millions pour ma campagne aux élections locales. Ce qui est complètement aberrant et totalement faux. Les règles comptables à la CNAMGS sont très strictes et aucun décaissement ne se fait sans justificatif», précise-t-il.

D’après son équipe de communication, il s’agit d’«une absurdité totale, une allégation mensongère et une énième tentative visant à discréditer et à ternir l’image du directeur général de la CNAMGS».

En sa qualité de membre du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) et tête de liste aux locales dans la commune d’Oyem, Renaud Allogho Akoué a reçu un financement de son parti et de donateurs privés comme c’est de coutume en politique. «Chaque fois qu’un compatriote brille par son travail, et qu’il est pressenti pour des hautes responsabilités, il est toujours victime des coups bas et de calomnie. C’est déplorable», poursuivent ses proches.

Dans cet article à charge, le directeur général de la CNAMGS est accusé d’avoir loué des avions pour se rendre à Oyem lors de sa campagne. Ce qui s’avère totalement erroné, à en croire les populations d’Oyem et certains de ses adversaires politiques.

Cet acharnement contre Renaud Allogho Akoue intervient dans un contexte où ce dernier a redoré le blason de la CNAMGS. Il a amélioré significativement la qualité des services de ladite structure qui dispose désormais des antennes dans la plupart des départements du pays, en vue de faciliter l’accès aux soins de santé aux Gabonais économiquement faibles. Autant de réalisation qui lui valent aujourd’hui les flèches de ses ennemis.

A en croire son équipe de communication,  le directeur général de la CNAMGS a lancé le plan stratégique de la CNAMGS 2018-2022 (AiSSa22) et  n’est pas le gestionnaire des fonds alloués à la structure qu’il manage. Par voie de conséquence, les budgets ne sont décaissés que pour des projets d’intérêt communautaire par des personnes habilitées. «Alors l’hypothèse d’un détournement de 300 millions FCFA par le DG n’est qu’une simple plaisanterie des réseaux sociaux», déclare un agent de la CNAMGS.

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI  Gabon : Le rêve brisé de l’opposition

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *