Politique

Gabon : Le président Ali Bongo Ondimba invite à plus de patriotisme

Libreville, Lundi 2 Janvier 2017 (Infos Gabon) – Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, appelle ses compatriotes à participer massivement au dialogue national annoncé et à s’unir pour sortir le pays des crises politique et économique actuelles.

Dans son traditionnel discours de fin d’année et de nouvel an à la nation, le président de la République a d’entrée de jeu déploré une conjoncture difficile marquée par une crise économique qui a secoué la plupart des pays à travers le monde. Le Gabon n’a pas été épargné par ce marasme d’autant plus que dans le secteur pétrolier de nombreux emplois ont été sacrifiés, suite à la chute des cours du baril. Ali Bongo Ondimba a également dénoncé la menace terroriste qui a secoué les quatre coins de la planète avec les nombreux actes de violence qui ont endeuillé de nombreuses familles.

Au plan interne, le chef de l’Etat a surtout regretté que lors de la période électorale, les messages de haine aient dominé les discours de campagne au point d’atteindre des pics inacceptables en lieu et place des vrais projets de société. «Les mots de haine, lâchés sans tabous et sans limites, ont laissé des blessures profondes au sein de nos familles et dans la société gabonaise», a-t-il dénoncé.

Conscient des dégâts que ces discours haineux ont entrainé sur le tissu social gabonais, Ali Bongo Ondimba donne rendez-vous à ses compatriotes après la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football que le pays abrite dès ce mois de janvier pour panser les plaies et relancer le vivre-ensemble entre Gabonais dans le cadre d’un dialogue politique qu’il souhaite inclusif.

«Ce dialogue politique qui s’ouvrira au lendemain de la CAN 2017, devra aborder toutes les questions relatives à la vie institutionnelle de notre pays, à son développement et au renforcement de sa place dans le concert des nations. Pour ce faire, je souhaite la participation de tous et la contribution de chacun, afin que cette rencontre soit l’occasion du raffermissement de nos institutions, de la consolidation de notre démocratie, de la paix et de l’unité nationale. Par notre aptitude au dépassement, nous devrons prouver à la face du monde la maturité du peuple gabonais, et sa capacité à résoudre par lui-même ses difficultés», a-t-il indiqué.

Appelant ses compatriotes à plus d’indulgence quant aux améliorations à apporter dans le système électoral, Ali Bongo Ondimba a invité les uns et les autres à comprendre que la démocratie reste un chantier permanent. «Il s’agit plutôt d’un édifice en perpétuelle construction et reconstruction. En effet, aucune nation au monde ne peut prétendre en avoir atteint l’achèvement. Dans cette matière, il n’y a ni modèle définitif, ni bon point à distribuer. C’est au génie de chaque peuple de trouver sa propre voie», a souligné le président de la République.

Mais, le Chef de l’Etat s’est montré critique vis-à-vis de ces forces qui empêchent le Gabon de jouir pleinement de son indépendance en voulant toujours le maintenir dans le giron de l’ancien système colonial. «Des forces rétrogrades, ici et ailleurs, veulent nous empêcher de parvenir à cette indépendance, car elles tirent profit des rentes de l’ancien système économique au détriment de notre pays et des Gabonais», a-t-il dénoncé.

Pour surmonter la crise économique actuelle, Ali Bongo Ondimba invite les Gabonais au travail de la terre qui regorge des trésors inestimables. Selon lui, loin d’être une fatalité, cette crise doit plutôt permettre au peuple gabonais de se réapproprier son économie et libérer son génie créateur. «Elle doit aussi nous donner l’occasion de mettre en valeur la terre gabonaise, sa culture, son art, son artisanat, sa gastronomie, sa musique, ses rites et ses danses, dont nous devons sans complexe être fiers», a-t-il déclaré. Tout en plaidant en faveur d’une diversification de l’économie gabonaise.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *