Politique

Gabon : Le projet de loi de finances 2016 en débat à l’Assemblée Nationale

Libreville, jeudi 3 Septembre 2015 (Infos Gabon) – L’honorable Richard Auguste Onouviet (RAO), Premier Vice-président de l’Assemblée Nationale gabonaise a présidé, le 1e Septembre 2015, la cérémonie officielle d’ouverture de la deuxième session ordinaire consacrée à l’examen du projet de loi de finances 2016, ainsi que d’autres textes retenus par le gouvernement durant l’intersession parlementaire.

A l’absence du Président de l’Assemblée Nationale, Guy Nzouba Ndama en mission à l’étranger, les travaux de la deuxième session ordinaire de cette chambre du Parlement Gabonais, axés essentiellement sur le vote du budget 2016 ainsi que d’autres textes, ont été ouverts le 1er Septembre 2015, par le Premier Vice-président de cette institution, Richard Auguste Aunouviet.

« Soumise à son examen préalable et à son autonomisation, la loi de finances 2016,sera minutieusement analysée par l’Assemblée Nationale qui mobilisera à cet effet tous les moyens légaux mis à sa disposition », a relevé Richard Auguste Onouviet, l’élu de la commune de Lambaréné. Bien plus, il a salué la mise en place du Nouveau Système de Rémunération (NSR) qui, selon les représentants du peuple, introduit plus de justice et d’équité dans le traitement des situations administratives des fonctionnaires et permet d’élargir la base contributive des droits de pension.

« Il vous appartiendra d’examiner et d’analyser en profondeur les solutions que propose le gouvernement pour financer le développement nécessaire du pays en 2016, et les moyens qu’il compte mettre en œuvre pour y parvenir », a-t-il terminé.

Cette session de l’Assemblée Nationale est la toute première du genre à laquelle prend part le nouveau député de la commune de Bitam, Patrick Karim Eyogo Edzang de l’Union Nationale (UN, opposition), élu lors des dernières élections législatives partielles.

FIN/INFOSGABON/OS/2015

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *