Politique

Gabon : Les attentes d’Ali Bongo Ondimba du gouvernement

Libreville, Jeudi 7 Mars 2019 (Infos Gabon) – Le chef de l’Etat instruit une concrétisation des réformes en cours et la relance rapide de la croissance.

A en croire le porte-parole de la présidence de la République, dans la tête d’Ali Bongo Ondimba, ça urge ! Il faut passer aux actes pour satisfaire les besoins des Gabonais qui sont divers et immenses. Au cours de la conférence de presse de ce jeudi, Ike Ngouoni Aila Oyouomi, relèvera que pour le président de la République, l’atteinte de cet objectif passe inéluctablement par la mise en œuvre effective des réformes prises au sortir du Conseil des ministres tenu en juin 2018.

«Le chef de l’Etat attend que les réformes structurelles inédites, décidées en 2018 soient mises en œuvre jusqu’au bout afin de leur permettre de produire leurs pleins effets. C’est le cas de la réforme de l’Etat avec notamment la  réduction des dépenses publiques de fonctionnement, du nombre de fonctionnaires et du train de vie de l’Etat. C’est le cas également de la réforme de l’équilibre des comptes publics, consécutives aux travaux de la Task force sur les finances publiques (outre la réduction des dépenses de fonctionnement, cette réforme, je vous le rappelle, s’attache à améliorer le recouvrement des recettes publiques et à réduire notre endettement). C’est le cas enfin, sans prétendre être exhaustif, de la réforme de l’éducation et de la formation (consécutive aux travaux de la Task force sur l’éducation qui ont mis l’accent sur l’employabilité, autrement dit sur la nécessité d’une meilleure corrélation entre la formation dispensée et les besoins réels sur le marché du travail gabonais)», dira-t-il.

Pour l’orateur, le numéro un gabonais insiste sur la relance de la croissance. «Le chef de l’Etat insiste sur la mise en œuvre de politiques publiques susceptibles d’accompagner le retour de la croissance cette année au Gabon. Dans son esprit, cela passe notamment par le fait de poursuivre notre stratégie de diversification sectorielle (via notamment l’agriculture, le tourisme, l’économie, la digitale économie etc.) et de favoriser la création d’entreprises ou l’auto-emploi», lancera-t-il.

«C’est aussi une manière d’honorer notre parole vis-à-vis des institutions financières internationales qui, en contrepartie de la mise en œuvre du Plan de relance économique, le PRE, nous ont soutenu ces dernières années, à l’instar du FMI et de la Banque mondiale», a indiqué Ike Ngouoni Aila Oyouomi.

Pour le chef de l’Etat, la concrétisation de tous ces efforts devra permettre une amélioration des conditions de vie des citoyens avec un accent mis sur le social en ce qui concerne la solidarité (retraite, assurance-maladie), mais aussi tout ce qui concerne, on l’a vu, l’éducation, la santé, etc.

«Mais s’il devait y avoir une archi-priorité cette année, dans l’esprit du président, c’est clairement l’emploi. L’emploi qui conditionne l’insertion dans une société et offre des garanties de vie décente. Le président de la République entend impulser une dynamique sur ce plan: augmenter le nombre d’emplois créés chaque année dans le secteur privé afin que celui-ci excède le nombre de personnes qui, chaque année, arrivent sur le marché du travail, voilà déjà une première ambition à réaliser», lancera le porte-parole de la présidence de la République.

FIN/INFOSGABON/PM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon : Le gouvernement sur la sellette

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *