Environnement

Gabon / Manganèse de Mounana : Les populations informées de l’impact environnemental

Libreville, Mercredi 24 juillet 2019 (Infos Gabon) – Le bureau Enviropass, conseiller de la société chinoise One link ginmax Gabon, a restitué, le lundi 22 juillet dernier, les résultats de l’étude d’impact environnemental aux populations de Mounana.

Les populations de Mounana, dans la province du Haut-Ogooué (Sud-Est) ont plus de détails sur l’impact environnemental de l’exploitation du gisement de manganèse découvert récemment dans la zone.

Par cette démarche, les populations et les autorités locales seront sur la même base d’informations en ce qui concerne  l’exploitation du minerai. Cela évitera les mauvaises interprétations et la participation citoyenne aidera à un climat apaisé pour une exploitation sereine.

Ainsi, l’exploitation du gisement de manganèse de Mounana, apportera un milliers d’emplois qui reviendront en priorité aux populations des villages impactés. Aussi, il a été prévu la mise en place d’un comité de suivi, chargé d’élaborer des projets communautaires.

Pour les populations qui s’adonnaient à la pêche artisanale et à la chasse, la compagnie prévoit également des solutions. « Si les statistiques existent et démontrent que la pêche pratiquée est fructueuse, alors One link est prêt à contribuer de quelque façon ou d’une autre, au préjudice subi », rassure-t-elle.

Sur le plan environnemental, One link ginmax Gabon prévoit des mesures pour garantir un développement durable. Dans le cas des risques de pollution, par exemple, la société compte prendre des dispositions pour éviter la contamination des rivières par des sédiments

Par ailleurs, pour le traitement du manganèse, la compagnie prévoit des mécanismes qui aspireront les particules de poussières afin d’empêcher les travailleurs et les habitants de les inhaler. 

En rappel, le permis sollicité par One link ginmax Gabon comprend trois plateaux, dont Yéyé, Mounana et Bafoula. Ces gisements vont impactés plusieurs villages dans la zone de Mounana et à Okoloville, ou une rencontre similaire avait été tenue au mois de juin. 

Ce minerai, d’une teneur située entre 20 et 30%  contient un volume d’environ 24 millions de tonnes, exploitable pendant 20 ans. Il générera près de 200 à 500 emplois au démarrage.

FIN/INFOSGABON/IN/2019

Copyright Infos Gabon

Lire 👉 Gabon : Un séminaire de révision des prix des produits pétroliers

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *