Economie

Gabon : Le monde économique fait le point

Libreville, Vendredi 23 Février 2018 (Infos Gabon) – La Journée économique organisée le 7 février dernier à Libreville a permis de faire le bilan de l’année écoulée et de tracer les perspectives.

La «Journée économique 2018» organisée le 7 février dernier à l’auditorium Arambo de Libreville a rassemblé de nombreux opérateurs économiques et des milieux d’affaires. A l’initiative du ministère de l’Economie, de la Prospective et de la Programmation du développement durable, cette rencontre a servi de cadre d’échanges entre le gouvernement et le secteur privé.

Placé sous le thème : «Restaurer la confiance entre l’Etat et les opérateurs économiques», cette journée était l’occasion pour les pouvoirs publics d’inviter le secteur privé à jouer son rôle. Ceci en augmentant les efforts d’investissement, en limitant les demandes d’exonérations, en arrêtant de transférer les fonds à l’étranger et en améliorant le financement de l’économie par le système bancaire.

Pour sa part, l’Etat s’engageait à régler ses factures en vue de restaurer la confiance avec le monde économique.

Exposant à l’occasion sur l’évolution de l’économie gabonaise et les perspectives macroéconomiques à court et à moyen terme, le ministre de l’Economie, de la Prospective et de la Programmation du développement durable a fait savoir que la baisse des prix des matières premières a occasionné un ralentissement de la croissance de l’économie nationale. Celle-ci est ainsi passée de 5,3% en 2012 à 0,7% en 2017.

Régis Immongault a également fait observer que cette baisse est passée de 5,2% en 2012 à 0,4 en 2017 au sein de la Communauté économique monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). A en croire l’orateur, la baisse des prix des matières premières a été caractérisé par une détérioration des comptes publics au Gabon et dans la sous-région avec des déficits publics de l’ordre de -3,6% du Produit intérieur brut –PIB au Gabon. La baisse des prix du pétrole y est pour beaucoup.

Abordant le volet de la dette, Régis Immongault a souligné que celle-ci est passée de 34% du PIB en 2014 à 64% en 2016. Alors qu’en 2017, le taux d’endettement a connu une hausse pour se situer à 59%. Des statistiques certes alarmantes, mais qui n’ont pas pour autant touché les ardeurs du gouvernement à poursuivre la diversification de l’économie gabonaise initiée depuis 2010.

Celle-ci a contribué au renforcement de la résilience de l’économie nationale et au maintien d’une croissance positive en 2017. Selon le ministre de l’Economie, le gouvernement a entrepris une accélération du rythme des réformes dans le but de mettre en place une dynamique de croissance économique inclusive.

D’où la mise en œuvre du Plan de relance de l’économie (PRE) destinée à équilibrer les finances publiques, la relance et diversification de l’économie et la réduction de la pauvreté. L’amélioration du cadre fiscal et règlementaire pour les entreprises, la mise en place d’un programme pour améliorer l’employabilité des jeunes avec le soutien de la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque mondiale, et la poursuite des efforts d’apurement de la dette domestique constituent autant de réformes destinées à l’amélioration de l’environnement des affaires ayant été mises en œuvre par l’Etat.

Régis Immongault a fait savoir que les perspectives sont optimistes quant à l’année 2018. Le ministre de l’Economie table sur le rebond du commerce international, l’investissement et les politiques conjoncturelles accommodantes. Le membre du gouvernement a également fait savoir que la reprise de la croissance mondiale devrait stimuler considérablement le commerce international, ce qui devrait constituer un moteur de croissance supplémentaire pour le Gabon. Tout comme l’augmentation du prix des matières premières devrait amplifier l’effet des politiques structurelles et soutenir la croissance.

La mise en œuvre des réformes macroéconomiques et la promotion de la diversification des bases productives devront soutenir les perspectives optimistes de l’activité économique.

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *