Social

Gabon : La pression monte à Addax

Libreville, Vendredi 30 Mars 2018 (Infos Gabon) – Le personnel annonce une grève de 15 jours dès le 1er avril si le train de revendications soulevé ne trouve pas de réponse au plus tard le 31 mars.

Au sein de l’opinion, l’affaire laisse plutôt penser à un véritable poisson d’avril que l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) s’apprête plutôt à servir aux Gabonais le 1er avril prochain. Que non ! Dans un préavis de grève déposé le 26 mars dernier à la direction générale d’Addax Gabon Petroleum Oil & Gas Gabon, l’ONEP lui donne jusqu’au 31 mars pour apporter une réponse à ses revendications sinon, elle entend marquer un arrêt de travail de quinze jours.

Ce syndicat déplore entre autres manquements, le non-respect par la direction générale de plusieurs points du procès-verbal de conciliation partielle signé avec l’ONEP, le 24 avril 2015; l’échec des discussions en interne sur plusieurs points et le silence affiché par la direction générale sur les sollicitations des travailleurs relatives aux informations de vente des actifs de SINOPEC dans Addax.

Comme action à poser, l’ONEP entend paralyser les installations d’Akondo, de Tsiengui, d’Obangue, de Port-Gentil et de Libreville où exercent les employés d’Addax. Elle conditionne le retour à la sérénité sur ces différentes installations par la satisfaction totale d’une quinzaine de préalables et de points de droit.

L’ONEP exige à cet effet la présence d’un représentant du groupe SINOPEC en provenance de Beijing en Chine jouissant d’un pouvoir de décision sur l’ensemble des points du cahier des charges; l’octroi d’un bonus de bonne séparation en cas de vente des actifs SINOPEC dans APOGG suivant un barème défini; une valorisation des compétences nationales sur l’ensemble des postes de l’entreprise occupés par des expatriés et dont la technicité est disponible en interne ou sur le territoire.

Le retrait de tous les prestataires et consultants des postes organiques d’APOGG; la régularisation du reliquat des congés cumulés de 2017 dû à l’ensemble des employés; le paiement d’une indemnité forfaitaire de 25% du salaire de base aux employés d’APOGG pour services rendus à la société Sino Gabon depuis 2016 figurent également parmi les préalables brandis par l’ONEP.

Les syndicalistes souhaitent l’ouverture des négociations avec l’entreprise Addax, une fois ces différents préalables satisfaits. Ceux-ci devront porter sur le rachat des titres de transport du Contrat d’exploitation, de partage et de production (CEPP), mais aussi sur la mise en place d’un plan de départ négocié aux conditions pratiquées dans le groupe en 2017.

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI  Fondation Tony Elumelu : 5 gabonais parmi les 1000 entrepreneurs choisis en 2018

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *