Economie

Gabon : Un budget 2016 réaliste et soutenable en comparaison de ceux des années antérieures

Libreville, Jeudi 28 Avril 2026 (Infos Gabon) – Le gouvernement a opté depuis quelques années au réalisme budgétaire. Celui-ci impose une cohérence entre la dépense et la capacité réelle de financement. Pour 2016, le niveau total des ressources et des dépenses de l’état se situe à 2626 milliards de francs CFA.

Bien qu’ayant été préparé dans un contexte économique difficile, le budget 2016 arrêté à la somme de 2626 milliards FCFA, traduit la ferme volonté du gouvernement de poursuivre les différents chantiers engagés à travers le territoire national, lesquels ont un impact direct sur la croissance et le bien être des populations. Ce qui est conforme au plan stratégique Gabon Emergeant (PSGE) soutenu par la stratégie d’investissement humain (SIH) qui comporte la lutte contre la pauvreté et contre le chômage des jeunes, la réalisation des grands chantiers tels que les infrastructures pour la coupe d’Afrique des nations (CAN) 2017, et l’achèvement des projets en cours.

Derrière la masse salariale qui s’élève à 732,2 milliards de FCFA, l’on notera que le social absorbe une partie conséquente du projet de budget soumis récemment pour examen au parlement, soit un peu plus de 400 milliards de FCFA représentant environ 19% du budget général.

Dans cette enveloppe, plus de 112 milliards sont retenus pour l’investissement. S’agissant des biens et services, et de transfert, c’est respectivement plus de 32 milliards et 243 milliards de FCFA qui ont été consacrés au social, spécifiquement dans les domaines de la santé, l’éducation, la sécurité sociale, le soutien aux prix de consommation de certains produits de première nécessité, etc.

De facto, le projet de loi de finance (PLF 2016) démontre que le gouvernement a la ferme volonté de poursuivre la concrétisation des mesures à caractère social décidées à l’issue des assises du genre tenus il ya quelques mois à Angondjé, dans la commune d’Akanda. Le PLF 2016 consacre plus de 98 milliards de FCFA aux 4 volets du pacte social à raison de 42,68 milliards de FCFA pour les filets de production économique, et les transferts solidaires, 2,3 milliards de FCFA pour les AGR (Activités Génératrices de Revenus), 48,6 milliards FCFA pour les minimas sociaux, et enfin près de 5 milliards pour les politiques dites « cibles » des travaux.

A priori, ce budget peut faire des mécontents qui voient leur part du gâteau réduite au bénéfice des projets sociaux, mais d’aucuns restent conscients du fait que, la baisse des cours du brut a amené les autorités à conduire une politique restrictive en opérant des ajustements au niveau de la dépense, vu que les ressources sont stagnantes.

En ce qui concerne les PME, les autorités ont souhaité que les marchés publics profitent d’avantage aux PME – PMI tenus par les Gabonais, afin de juguler le chômage, créer de la richesse pour soutenir les efforts de l’Etat en faveur de tous.

Dans cet engrenage, une charte de l’entreprise citoyenne a été élaborée par les services du ministère du Budget et des Comptes Publics. En contre partie, ces dernières devraient s’engager à respecter les critères d’intégrité, d’éthique, et de gestion responsable pour garantir leur pérennité. Evidement, certaines dépenses ont été bloquées, ce qui a eu pour avantage de financer des projets d’intérêt général : augmentation des salaires, nouveau système de rémunération des fonctionnaires, etc.

FIN/INFOSGABON/OS/2016

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *