Economie

Gabon : Un financement de 77 milliards francs CFA pour accroître l’accès à l’eau potable

Libreville, Mercredi 27 novembre 2019 (Infos Gabon) – Ce financement permettrait à 400 000 ménages de plus d’avoir accès à l’eau potable à travers le pays.

Le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale a lancé, le 25 novembre 2019, le Programme intégré pour l’alimentation en eau potable (PIAEPAL). L’un de ses objectifs est de réduire les pénuries d’eau à Libreville, la capitale gabonaise.

Le projet vise, entre autres, le renforcement des capacités institutionnelles du secteur de l’alimentation en eau potable, le renforcement et l’extension de 280 kilomètres du réseau d’eau potable dans les communes de Libreville, Akanda, Owendo et Ntoum , l’augmentation de la capacité d’eau disponible pour les populations, la lutte contre les fuites ainsi que l’harmonisation des installations.

Pour le ministre de l’Energie et des Ressources hydrauliques, Emmanuel Norbert Tony Ondo Mba, « ce programme va contribuer à assurer une meilleure qualité de la desserte en eau potable à travers un taux de rendement supérieur du réseau de distribution et le renforcement de la capacité des différents acteurs du secteur eau ».

D’un coût de 77 milliards FCFA, le projet sera financé à hauteur de 49,5 milliards de FCFA par la Banque africaine de développement (BAD). Selon le représentant-résident de la BAD au Gabon, Robert Masumbuko, les travaux, qui démarrent au mois de mars 2020, devraient s’achever en juin 2023.

« Les réalisations envisagées dans le cadre de ce vaste programme émanent de l’ambition du président de la République, Ali Bongo Ondimba, de garantir à l’horizon 2025 un accès durable à l’eau potable et à l’assainissement dans un cadre de vie sain et amélioré sur l’ensemble du territoire national », a indiqué pour sa part le Premier ministre.

FIN/INFOSGABON/IN/2019

Copyright Infos Gabon

Lire aussi Gabon : Olivier N’Zahou passe la main à André-Patrick Roponat

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *