Social

Gabon : Vers la fermeture de certaines structures sanitaires

Libreville, Dimanche 23 Décembre 2018 (Infos Gabon) – Le rapport de la Commission d’examen des dossiers de certains hôpitaux privés déplore d’énormes dysfonctionnements et infractions.

Le gouvernement vient de déterrer la hache de guerre contre certaines structures sanitaires privées exerçant dans l’illégalité à Libreville, Owendo et Akanda. Cette décision du ministre d’Etat en charge de la Santé, Denise Mekam’ne Edzidzie intervient à la suite d’un rapport de la Commission d’examen des dossiers ayant constaté de nombreux dysfonctionnements et des irrégularités dans certains hôpitaux implantés dans ces trois localités.

Cette opération menée du 18 mai au 21 juin dernier et conduite par Guy Patrick Obiang Ndong, secrétaire général du ministère de la Santé, avait pour but de s’assurer que lesdites structures étaient en conformité avec la législation en vigueur en matière de santé. Mais, après enquête, la Commission a tout simplement relevé que beaucoup n’étaient pas en règle. «Sur les 121 structures sanitaires privées recensées, 117 ont été immatriculées et 4 ne se sont pas présentées. Après avoir étudié les 117 dossiers, nous avons observé que 81 établissements sanitaires n’étaient pas en règle tandis que 15 le sont partiellement, et 21 sont en instance d’examen», a déclaré Guy Patrick Obiang Ndong.

Face à cette situation qui n’honore pas ce secteur, Denise Mekam’ne Edzidzie a ordonné la fermeture de toutes ces structures sanitaires illégales. Pour le ministre de la Santé, il est inadmissible que ces établissements sanitaires, ne disposant d’aucune autorisation, continuent de s’occuper de la santé des Gabonais. Le gouvernement annonce la fermeture imminente de ces structures en présence du procureur de la République près le Tribunal de première instance de Libreville. Mais, à la demande du ministre de la Santé, ladite Commission devra au préalable redescendre sur le terrain contrôler leurs plateaux techniques. 

Les structures ne s’étant pas fait recenser sont appelées à se faire immatriculer auprès des services du ministère de la Santé. Après Libreville, Owendo et Akanda, cette opération s’étendra sur l’ensemble du territoire national.

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon : A la découverte du Centre international de recherches médicales de Franceville

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *