Economie

La Caistab et Eurochocolate désormais liées par un partenariat

Libreville, Vendredi 23 Octobre 2015 (Infos Gabon) – Les responsables de ces deux structures ont signé, le 20 octobre 2015 à Pérouse, en Italie, un partenariat qui va indubitablement déboucher sur la création d’une usine de production de chocolat au Gabon.

En visite officielle en Italie depuis la semaine dernière, le Directeur Général de la Caisse de Stabilisation et de Péréquation (Caistab), Léon Paul Ngoulakia a signé mercredi dernier, à Pérouse, un important accord de partenariat avec Eugénio Guarducci, Président Directeur Général de la compagnie italienne Eurochocolate. Les termes de ce chef d’œuvre consacrent la mise à disposition de la Caistab par Eurochocolate, pour la mise en valeur de ses projets d’un savoir faire consolidé, d’une expertise hautement qualifiée, et d’un réseau de contacts institutionnels et de business au niveau international.

« Le choix du Gabon n’est pas fortuit, c’est un pays stable, donc propice aux affaires. L’objectif de cet accord n’est pas seulement de permettre au cacao gabonais de trouver d’avantage de marché à l’international, mais d’aider dans un premier temps, à la formation des petits transformateurs locaux avec en ligne de mire, la création d’une usine de transformation de cacao gabonais », a expliqué Eugenio Guarducci.

Et de poursuivre : « Cela passe tout naturellement par une plus grande production, car, il n’est pas bon que le Gabon qui est un producteur de cacao vienne acheter le chocolat en Europe ».

De son coté, le Directeur Général de la Caistab s’est félicité de la signature de cet accord avec Eurochocolate qui cadre parfaitement avec les aspirations très profondes des plus hautes autorités du pays en tête desquelles le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

« La mise en place de cette usine va créer des emplois et de la richesse pour le pays. Les planteurs auront plus de revenus, et nous allons contribuer au développement du tourisme, car l’industrie du chocolat rime avec tourisme. Nous avons un plan majeur pour redynamiser la filière. Et croyez-moi nous ferons tout pour y arriver », a relevé Léon Paul Ngoulakia.

Cet accord stratégique va renforcer les mécanismes de commercialisation du cacao gabonais dans l’espace de l’Union Européenne (UE), et le volet formation devrait occuper une place importante.

Evidemment, il y a le plan de restructuration de la Caistab, et ce dossier se trouve depuis quelques mois sur la table des négociations avec la Banque Africaine de Développement (BAD).

FIN/INFOSGABON/OS/2015

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *