Economie

La feuille de route de la Cémac : Les débuts prometteurs de la phase d’urgence

Libreville, Mercredi 22 Avril 2020 (Infos Gabon) – Le président de la Commission de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC), le Pr Daniel Ona Ondo s’est exprimé sur la stratégie mise en place par la sous-région face à la pandémie du coronavirus.

En effet, il a apporté un contrepoint qui éclaire sur le volet santé : la Cemac dispose, contrairement à ce que pensent nombre d’observateurs sanitaires, d’une agence d’exécution dénommée Organisation de coordination pour la lutte contre les endémies en Afrique centrale (OCEAC). Il s’est exprimé au cours d’une interview qu’il a accordée aux journalistes.

En réalité, c’est cet organe chargé du suivi qui a, à la déclaration de l’OMS, réactivé son comité de veille. On note aisément des débuts prometteurs lorsque l’épidémie est qualifiée “d’urgence de santé de portée internationale” par l’organisation mondiale de la santé.

Par ailleurs, l’OCEAC et les experts des Etats membres ont abattu un travail de haute facture sur les incidences du covid-19. Il faut faire remarquer que la commission a financé l’organisation de ces ateliers à la demande des ministres par la mise à disposition du Fonds de développement de la communauté (FODEC) au profit de l’OCEAC de 443 millions de FCFA. C’est la phase d’urgence.

En cette période difficile, la commission doit garantir à nos Etats des capacités budgétaires pour renforcer le dispositif de santé, et faire face aux coûts social et économique. L’essentiel est de surseoir aux dépenses jugées non essentielles, de privilégier la solidarité internationale.

Cette démarche commune voulue par les ministres de l’Economie et des Finances de la Cemac le 28 mars dernier demeure : l’annulation de l’ensemble de leurs dettes extérieures. C’est la Chine, principal créancier de la Cemac qui détient la clé de la bourse, et son rôle sera déterminant dans ce processus.

Le Pr Ona Ondo a fait remarquer : “Plus la crise sanitaire va s’estomper, plus vite il sera possible d’atténuer les effets négatifs du choc”.

FIN/INFOSGABON/EM/2020

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon / COVID-19 : Noureddin Bongo Valentin au secours de l’arrière-pays

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *