Politique

Le Président Ali Bongo Ondimba attendu au Burkina Faso

Libreville, Lundi 28 décembre 2015 (Infos Gabon) – Le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, est attendu ce mardi 29 décembre à Ouagadougou (Burkina Faso) où il assistera à la cérémonie d’investiture de son homologue burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré.

Ce déplacement est l’occasion pour le Président de la République de féliciter son nouvel homologue burkinabé, élu au premier tour de l’élection présidentielle avec 53,46% des voix mais aussi de saluer les efforts menés par les autorités de la transition politique sortante, conduite par le Président Michel Kafando, pour organiser l’élection présidentielle du 29 novembre dernier, explique la DCP.

Mardi, la cérémonie d’investiture de Roch Marc Christian Kaboré marquera un tournant dans l’histoire du Faso puisque ce sera la première fois, depuis 1966, qu’un civil transfèrera le pouvoir à un autre civil. Le 15 décembre, le Conseil constitutionnel de la République du Burkina Faso a confirmé l’élection au premier tour de Roch Marc Christian Kaboré à la tête du Burkina Faso.

Un résultat officiel qui n’a fait l’objet d’aucune contestation et qui a mis fin à un an de transition politique menée avec brio par le Président sortant Michel Kafando et son gouvernement. Le régime sortant de la transition a en effet permis l’organisation, le 29 novembre, de la première élection présidentielle depuis la chute du régime de Blaise Compaoré, fin 2014.

Prévue initialement le 11 octobre, cette élection avait été reportée de quelques semaines en raison du coup d’Etat manqué du 17 septembre. A la tête de cette tentative de putsch, le général Gilbert Diendéré, aussitôt pressé par le peuple burkinabé et la communauté internationale de renoncer à ses ambitions.

Un peu plus de cinq millions de Burkinabé ont ainsi été appelés aux urnes fin novembre pour élire celui qui dirigera leur pays les cinq prochaines années. En lice, 14 candidats dont Roch Marc Christian Kaboré, candidat du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP), membre de l’Internationale socialiste.

Au cours de sa carrière, le nouveau Président du Faso a géré différents portefeuilles ministériels (Transports, Finances, Plan, Relations avec les Institutions) avant d’occuper la fonction de Premier ministre et de Président de l’Assemblée nationale, en dehors de différents mandats de député.

Membre de la CEDEAO, le Burkina Faso s’engage pour 2016 sur « la voie de la démocratie, du progrès économique et social mais aussi de la liberté et de la justice », suivant le programme du nouveau Chef de l’Etat burkinabé. Représentant 32% du PIB et employant près de 80% de la population notamment dans le secteur du coton, l’agriculture constitue la première source de financement du développement du Burkina Faso, considéré comme l’un des pays les plus pauvres au monde.

FIN/INFOSGABON/SN/2015

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *