Elections Politique

LA�gislatives 2018 au Gabon : Guy Nzouba Ndama partant

Libreville, Vendredi 21 Juillet 2017 (Infos Gabon) – Guy Nzouba Ndama, le prA�sident du parti de la��opposition Les DA�mocrates (LD) se dit prA?t A� participer aux A�lections lA�gislatives qui seront organisA�es la��annA�e prochaine.

MalgrA� les diffA�rents reports de ce scrutin, Guy Nzouba Ndama se dit bel et bien partant. A�Mais A�a ca��est une question dA�passA�e. Le parti sa��est prononcA� depuis belle lurette. Que nous irons aux A�lections. Ce na��est plus un sujet tabou ou quelque chose qui soit une nouveautA�. Les Gabonais ont pris connaissance de la position qui est celle du parti Les DA�mocratesA�, a expliquA� la��opposant A� Gabonactu.

Pour lui, mA?me si ses alliA�s de la Coalition pour la nouvelle RA�publique entretiennent toujours le flou sur la question, lui, il se veut clair. A�Moi je vous parle au nom du parti Les DA�mocrates. Je ne vous parle pas de la Coalition. Je ne suis pas porte-parole de la Coalition. Je parle au nom du parti que je prA�side et notre parti a tenu rA�cemment son conseil politique. Il a rA�affirmA� son autonomie en la matiA?re, son libre arbitre. Ce qui lui permet de dA�cider en fonction de ses intA�rA?ts. Parce que nous voulons un parti de combat, un parti qui veut conquA�rir le pouvoirA�, souligne Guy Nzouba Ndama.

A la question de savoir si cet engagement na��est pas une faA�on de mettre la pression sur Jean Ping, le candidat malheureux A� la derniA?re prA�sidentielle qua��il a soutenu, la��ancien prA�sident de la��AssemblA�e nationale tient A� prA�ciser que la��objectif de tout parti politique est la quA?te permanente du pouvoir.

A�Il na��y a pas de pression A� exercer sur qui que ce soit. Ecoutez ! On ne crA�e pas un parti politique pour qua��on reste assis A� la maison, qua��on attende la��arrivA�e les bras croisA�s. On crA�e un parti pour participer aux activitA�s rA�publicaines, pour participer aux activitA�s politiques. La��une des activitA�s rA�publicaines, ca��est participer aux A�lections organisA�es pour la circonstance. Donc, il na��y a pas de pression A� exercer sur qui que ce soit. Ca��est le point de vue de notre partiA�, fait-il savoir.

Sur la question du manque de transparence A�lectorale tant dA�criA�e par la��opposition, il se dit dA�terminA� A� aller au front tout en gardant espoir que les mA?mes causes ne produiront plus les mA?mes effets en 2018.

A�Il faut dire que les Gabonais A�tant dA�terminA�s, ils iront jusqua��au bout. Ils continueront A� accorder leurs suffrages A� tous ceux qui aspirent A� les amener vers la��alternance. Non il faut A�viter des jugements dA�terministes. Je pense que la��A�lection prA�sidentielle et les A�lections lA�gislatives ne sont pas exactement la mA?me chose. Les A�lections lA�gislatives se dA�roulent dans chaque circonscription, donc une partie du territoire. Le soir on sait qui a gagnA�. Au village on sait qui a gagnA�. Nous, nos rA�sultats sont connus dans les villages ou dans les quartiers. Donc il sa��agit de deux choses de nature diffA�renteA�, conclut Guy Nzouba Ndama.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *