International

Liberia : Un ministre accusé de raviver les divisions ethniques suspendu

Libreville, Mercredi 8 mai 2019 (Infos Gabon) – Le président libérien George Weah a suspendu lundi, son vice-ministre chargé de la presse, accusé de raviver les tensions ethniques.

George Weah et son gouvernement « restent engagés en faveur de la politique « un pays, un peuple », avec une tolérance zéro pour les politiques de division ou de tribalisme », lit-on dans le communiqué de la présidence annonçant la « suspension avec effet immédiat » du vice-ministre chargé de la Presse et des Affaires publiques, Eugene Fahngon.

Cette suspension fait suite à une réaction du ministre après l’annonce d’une grande manifestation de l’Opposition prévue le 7 juin prochain pour réclamer que le chef de l’Etat, George Weah, “démissionne ou trouve une solution aux souffrances de la population”.

Sur les réseaux sociaux, Eugene Fahngon a insinué que les Congo étaient à l’origine de la vague de protestation. « Je ne participerai pas à la marche du 7 juin. J’attendrai celle des « Country people » (autochtones) le 8 juin », a déclaré Eugene Fahngon dans un message sur Facebook.

« Ce sont les Congo qui sont derrière la manifestation du 7 juin », a abondé le sénateur, prédicateur et ancien chef de guerre Prince Johnson, soutien de George Weah lors du second tour de la présidentielle de 2017.

FIN/INFOSGABON/IN/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Sénégal : L’Assemblée nationale entérine la suppression du poste de Premier ministre

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *