Politique

Mémoire du Capitaine Charles N’Tchoréré : Un symbole de dévouement et de bravoure

Libreville, Samedi 8 Juin 2024 (Infos Gabon) – Dans le cadre de la commémoration des 84 ans de sa disparition, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema a procédé à l’inauguration vendredi du nouveau Square N’tchoréré à Libreville. Officier émérite gabonais assassiné par l’armée nazie en 1940, lors de la deuxième guerre mondiale.

Quelques jours seulement après l’hommage qu’il a rendu à Airaines en France au capitaine Charles N’tchoréré, le chef de l’Etat a présidé la cérémonie du 84e anniversaire du décès de ce vaillant militaire à Libreville, sa terre natale.

Plusieurs temps forts ont marqué cette commémoration, notamment une série de décorations à titre honorifique des médailles des ordres nationaux et de reconnaissance des Forces de Défense et de Sécurité, la bénédiction du monument par l’Archevêque métropolitain de Libreville, les allocutions de circonstance des maires de Libreville et d’Airaines et du Commandant en Chef des Forces armées gabonaises, le dévoilement de la plaque inaugurale par le Chef de l’Etat.

Notons également l’exécution de la sonnerie aux morts suivie de trois coups de canon, la remise symbolique de la terre d’Airaines par le maire de ladite commune, Albert Noblesse, au Président de la République, un rituel traditionnel de la communauté ethnique à laquelle appartenait le disparu, ainsi que le défilé militaire auquel prenaient part toutes les composantes des Forces de Défense et de Sécurité ainsi qu’un détachement des éléments français en service au Gabon.

Tous ces mouvements à la place rénovation, au croisement du boulevard de l’Indépendance et de l’avenue du Colonel Parant (un autre Héros), pour célébrer la mémoire de ce grand homme après des travaux express effectués sur son monument.

Le mausolée rénové

D’importants travaux ont été lancés pour réfectionner l’ensemble de la stèle de sorte que les populations puissent aller la visiter.

La République rend hommage au capitaine Charles N’tchoréré

En effet, en proie à la dégradation depuis plusieurs années, ce monument a retrouvé son lustre au terme des travaux effectués les 05 et 06 juin 2024 par le cabinet Cardot (Architecte). Inauguré en 1962, par l’ancien président Léon Mba, ce monument a connu une dégradation avancée. Pour un héros mondialement reconnu.

Né le 15 novembre 1896 à Libreville et décédé le 07 juin 1940 à Airaines en France, le capitaine Charles N’tchoréré, officier français d’origine gabonaise a servi dans l’armée française lors des deux guerres mondiales (1914-1918 et 1939-1945). Pendant la bataille de France, son unité est encerclée dans la ville d’Airaines par la Wehmacht et contrainte à la reddition après plusieurs heures de combat.

Alors que les soldats allemands (des Nazis) séparent les prisonniers blancs et noirs considérés comme des untermensch « sous-hommes », le capitaine Charles N’tchoréré s’insurge avec quelques hommes, puis il est exécuté sur place.

Les assassins ne provenaient pas d’une division SS, mais plutôt de la 7e division blindée allemande sous les ordres d’Ewin Rommel. Après sa mort, il devient un symbole de l’engagement et du sacrifice des troupes africaines au service de la France.

Aussi, la carrière héroïque et la mort tragique du capitaine Charles N’tchoréré sont devenues des symboles de l’engagement et de courage des quatre-vingt mille (80 000) soldats africains français qui ont combattu pour la France. Combattant volontaire, courageux, blessé au combat, il est titulaire de nombreuses décorations militaires et il est auteur d’un rapport sur la promotion sociale des sous-officiers indigènes qui a été adopté dans la plupart des unités militaires africaines.

Ont pris part à cette cérémonie, plusieurs personnalités telles que le maire de la Commune d’Airaines, M. Albert Nicolas Noblesse, les membres du CTRI, le Premier ministre et les membres du gouvernement de la Transition, le corps diplomatique accrédité au Gabon, les Présidents des institutions, les Commandants en Chef des Forces de Défense et de sécurité, les troupes françaises en service au Gabon, la famille de l’illustre disparu et bien d’autres.

FIN/INFOSGABON/SM/2024

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *