Economie

Orema, l’application qui « permet de recharger et de consulter le solde des unités d’électricité »

Libreville, Samedi 16 Novembre 2019 (Infos Gabon) – Recharger les unités Edan depuis son smartphone via une application appelée Orema, sans pouvoir se déplacer. C’est une prouesse à laquelle est parvenue à réaliser M. Birane Ndiaye, fondateur de la startup Orema. Ce dernier nous a expliqué tout le processus de son application, lors d’une interview accordée à notre rédaction.

Infos Gabon : Qu’est-ce qui a suscité la création de votre application ?

Birane Ndiaye : Je dirais que l’histoire est venue d’un constat. C’était celui de voir que les compteurs Edan sont installés à l’extérieur des habitations, et parfois à plusieurs kilomètres pour la plupart des habitations. En période de pluies ou pendant la nuit, il est difficile d’effectuer la recherche d’unités en cas de coupure.

Alors qu’on peut avoir des unités, sauf que se déplacer en de pareilles situations n’est pas évident. Je me suis posé la question de savoir s’il était possible d’avoir une application qui permettrait de recharger les unités de compteurs à distance. C’est de là, que m’est venue l’idée de créer cette application que j’appelle Orema, qui nous permet de recharger les unités Edan à distance et depuis son smartphone.

Infos Gabon : Pouvez-vous nous présenter cette application ainsi que son mode de fonctionnement ?

Birane Ndiaye : Cette application s’appelle Orema et signifie, en langue omiené, le cœur. C’est dans l’optique d’avoir une identité gabonaise que nous avons donné ce nom. Orema est une application mobile, une solution numérique qui permet d’intervenir sur les compteurs Edan via une plateforme web. En d’autres termes, avec Orema, les gens pourront consulter, recharger et faire un suivi de leur consommation à distance.

On n’a plus besoin de se déplacer pour effectuer une recherche de son compteur. Vous pouvez effectuer tout cela depuis votre application via votre smartphone.

Pour y parvenir, nous allons au préalable rendre les compteurs intelligents, en faisant en sorte que nous arrivions à communiquer avec ces derniers par le canal d’internet. Les personnes désireuses d’utiliser cette application doivent la télécharger, puis lancer l’opération d’achat d’unités comme on le fait habituellement. Sauf que cette-fois-ci, le code ne va plus s’afficher sur votre téléphone, mais il ira directement sur votre compteur.

Il faut dire que l’application mobile, c’est pour les usagers. Elle permet de recharger et consulter le solde de ses unités d’électricité. S’agissant de la société en charge d’électricité, cette application permettra d’avoir une idée réelle du nombre de personnes reliées sur un poteau électrique. Mais aussi, de pouvoir localiser les personnes qui s’alimentent de manière frauduleuse, ou encore un compteur volé. Cette application vient véritablement régler ces problèmes. 

Infos Gabon : Quelle a été l’apport de la Société d’incubateur nationale gabonaise (SING) dans votre projet ?

Birane Ndiaye : Je dirais que la SING a joué un grand rôle dans le développement de cette application. Lorsque je suis venu au sein de cette entité, je suis arrivé avec une idée. C’est grâce à elle qu’on a pu étudier la faisabilité de ce projet, développer concrètement le concept et parfaire la stratégie. La SING m’a permis d’avoir aujourd’hui un prototype, et grâce à elle ce prototype est fonctionnel.

Infos Gabon : Avez-vous à ce jour eu un échange avec une structure évoluant dans le domaine de l’électricité, et quel est votre sentiment ?

Birane Ndiaye : Nous sommes en négociation avec une société tunisienne d’électricité. Je crois que les choses sont en bonne voie. Nous attendons un retour pour que les choses se fassent. Ils connaissent le produit, et sont également intéressés.

Avec la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), nous avons également entrepris des démarches dans ce sens. Nous attendons aussi un retour de leur part pour finaliser le projet. Nous souhaiterons vraiment commencer par notre pays, ce qui nous ferait énormément plaisir. Nous tenons véritablement à mettre fin aux préoccupations des consommateurs.

En ce qui concerne mon sentiment, je suis vraiment satisfait. Je pense que l’entrepreneuriat a sa place dans l’économie gabonaise, même si elle est encore au stade de balbutiement. Il y a déjà des aboutissements, et voir qu’on nous prend au sérieux à partir de notre projet c’est vraiment merveilleux. Partir d’un projet, échanger avec des partenaires, c’est un sentiment de fierté. C’est également le résultat d’un travail accompli. Mon ambition aujourd’hui, c’est d’étendre Orema partout où les compteurs existent.

Infos Gabon : Votre mot de fin

Birane Ndiaye : C’est comme je l’ai toujours dit, avec l’entrepreneuriat on peut tout faire. On n’a pas besoin d’être actif dans une société, ou encore d’attendre une relation pour pouvoir réussir. On peut juste se lever un matin, avoir une idée et arriver à sa destinée. Je veux juste demander aux jeunes de croire en eux, de se donner les moyens pour l’atteinte de son objectif.

FIN/INFOSGABON/LK/2019

Copyright Infos Gabon

Lire aussi Lutte contre l’Alcool et le tabac : la touche d’« Agir pour le Gabon »

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *