Economie

Projet de 144 villas pour les employés d’Airtel Gabon

Libreville, Mercredi 4 Juin 2014 (Infos Gabon) – C’est dans la salle de conférence de l’immeuble Gabon  Mining  Logistics (GML) à Libreville, que la société Airtel Gabon, représentée par son Directeur général Antoine Pamboro, a signé le 30 Mai 2014 une convention de construction de 144 logements avec la Société  de Gestion et de Construction du Logement Social (SNCLS), une société sous tutelle du ministère de l’habitat et représentée par Paul Mapessi, son directeur général.

« La qualité de la ressource humaine est un élément fondamental pour le développement d’une entreprise. Sans ressource humaine talentueuses, aucune entreprise ne peut espérer une croissance saine et durable », a indiqué Antoine Pamboro. Selon lui, l’accès à la propriété est l’un des acquis sociaux désirés par les salariés d’Airtel Gabon. « C’est la raison pour laquelle notre entreprise met un accent particulier sur l’amélioration des conditions de vie de notre personnel », a-t-il poursuivi.

Cette convention procède d’un partenariat public privé impulsé par le gouvernement via l’implication du ministre l’habitat et souscrit par l’Union Gabonaise de Banque (UGB) quant à l’octroi de crédits  immobiliers aux agents d’Airtel Gabon, l’entreprise de BTP EGCA se chargeant de la conduite des travaux.

Pour l’information technique, la surface qui accueillera les villas est de 300 à 400 m2, située à Bikele dans le 3e arrondissement de Ntoum. Chaque logement  comprend 3 chambres pour une typologie suivant les catégories  professionnelles, dans une fourchette de prix de 29 millions et 35 millions de francs CFA, procédant des crédits immobiliers accordés aux salariés sur 12 ans. Les villas devant être livrées en décembre 2014.

« Cette convention que nous venons de signer marque un changement. Les terrains sont visibles. La SNLS s’engage dans un processus sans doute irréversible qui favorisera la réduction des coûts dans le secteur de l’habitat », a souligné pour sa part Paul Mapessi.

Au vu de sa très grande portée socio économique, M Mapessi a invité les autres entreprises à suivre l’exemple d’Airtel Gabon,  outre que le projet vient combler le déficit en logement et lutter contre les constructions  anarchiques d’habitations désormais meurtrières après des pluies, telles qu’observées récemment à Libreville.

L’accès à la propriété immobilière étant difficile au Gabon, même pour des personnes qui ont les moyens financiers, la convention signée entre Airtel Gabon et la SNLS permettra à une partie des gabonais d’investir dans ce secteur. Espérons que cette initiative louable fera école.

FIN/INFOSGABON/PM/2014               

Copyright Infos Gabon

Related Posts