Economie

Protection du patrimoine routier : Des brigades mobiles pour traquer l’incivisme

Libreville, Vendredi 26 janvier 2024 (Infos Gabon) – Ces équipes ambulantes ont pour mission de surveiller et de protéger le domaine routier national et les bassins versants.

Les autorités gabonaises ont décidé de tordre le cou aux actes de vandalisme et au mauvais usage de la route. C’est dans cet élan que le gouvernement a lancé le 24 janvier à Libreville les activités des brigades mobiles de surveillance et de protection du domaine routier.
Selon le directeur général de l’entretien des routes et des aérodromes, responsable direct de cette unité, l’action de ces brigades va permettre à coup sûr de combattre efficacement les actes qui contribuent à la destruction du patrimoine routier national.

Des infractions que Millot Lambert Mouvinde a pris le soin d’énumérer. « Il s’agit notamment de l’épandage sur une chaussée bitumée des hydrocarbures et des lubrifiants ou tout autre produit détergent et de la circulation en temps des pluies sur les routes en terre des véhicules dont le poids en charge dépasse 3,5 tonnes. Parmi ces délits, l’on peut également citer la destruction volontaire des équipements routiers, l’occupation non autorisée de l’emprise de la route et la réalisation à titre privé d’ouvrages sur la route sans autorisation », souligne-t-il.

A en croire l’orateur, d’autres usagers ont même transformé la route en plantation. Ce sont autant des maux qu’il faut éradiquer à travers ces brigades mobiles. Mais, la réussite de cette mission dépendra d’une franche collaboration entre gouvernement et collectivités territoriales. Tel est le sens à donner à l’appel du ministre des Travaux publics devant les délégués spéciaux des communes de Libreville, d’Owendo et d’Akanda, ainsi que le Maire de Ntoum.

« Notre engagement commun (ministère des Travaux publics et municipalités) ne sera pas complet si nos actions opérationnelles dans le cadre de la gestion de la route en zones urbaines et périurbaines ne prennent pas en compte la problématique des bassins versants qui sont sources des inondations », a indiqué le général Flavien Nzengui Nzoundou. « Ces brigades mobiles constituent une action forte à cette ère de la restauration des institutions. Car, il importe maintenant, de marquer une présence active des services techniques sur les routes et les bassins versants », a-t-il souligné.

Le membre du gouvernement a insisté sur les avantages de cette unité mobile qui facilitera la collecte des informations sur des dégradations et leurs origines. Eléments nécessaires, selon lui, pour lancer des investigations et programmer d’éventuelles réparations.

M. Nzengui Nzoundou qui prône la mise en place du Comité interministériel de gestion de la route, a annoncé la création d’une Redevance pour l’occupation privative du patrimoine routier national (ROPPRON). Les 66 officiers de police judiciaire, comme on les appelle, sont repartis dans les 9 directions provinciales des travaux publics. Ils ont prêté serment le 11 juillet et le 24 septembre 2020, mais n’opéraient pas officiellement sur le terrain.

FIN/INFOSGABON/SM/2024

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *