Société

Tragédie de Franceville : La tête du présumé assassin réclamée

Libreville, Mercredi 10 Janvier 2024 (Infos Gabon) – Les familles des victimes ont investi les locaux du commissariat central du chef-lieu de la province du Woleu-Ntem pour exiger que leur soit remis Yannick Noah Belingui.

La tension n’est pas encore totalement retombée à Franceville où des personnes en colère campent toujours dans les locaux du commissariat central de police où est incarcéré Yannick Noah Belingui, meurtrier présumé de quatre personnes dans la nuit de samedi à dimanche dernier au quartier Montagne-Sainte. Les manifestants réclament à cor et à cri la tête de ce dernier avec qui ils veulent en découdre en guise de réparation de son forfait.

« Si vous ne pouvez pas le tuer, remettez-le-nous ! Nous allons le tuer nous-mêmes. C’est un habitué de crime. Il a tué cinq personnes », scandaient ces personnes lundi dernier. « Nous voulons qu’on nous le donne et qu’ils puissent être abattu. La femme était enceinte de quatre mois, les enfants ont été violés et tués, c’est cruel. Cette histoire ne doit pas s’arrêter au commissariat. Et nous ne voulons pas qu’il aille en prison, c’est trop facile. En prison, il aura un lit, de la nourriture, de l’eau cadeau. Nous sommes sûrs qu’il n’est pas à son premier crime », tempête Ardy Mamadou, représentante de la famille des victimes.

Dans leurs doléances, les familles des victimes en appellent également à l’intervention du chef de l’Etat, Brice Clotaire Oligui Nguema. Au Gabon, la loi N°003/2010 du 15/02/2010, portant abolition de la peine de mort, ne permet pas l’exécution de Yannick Noah Belingui, même s’il venait à être reconnu coupable par la justice. Mais, serait tout au moins condamné à la réclusion criminelle à perpétuité ou par la détention criminelle à perpétuité.

Le présumé assassin est accusé d’avoir perpétré son acte macabre à l’aide d’une machette et jeté les corps de ses victimes dans le fleuve Mpassa. Au commissariat central de Franceville, une enquête est ouverte afin de déterminer les circonstances de cette tragédie. Pour l’heure, les autorités judiciaires annoncent la poursuite de l’enquête, afin de faire toute la lumière sur cette affaire.

FIN/INFOSGABON/SM/2024

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *