Economie

Transport ferroviaire au Gabon : Des wagons immatriculés

Libreville, Vendredi 23 Août 2019 (Infos Gabon) – Le geste posé jeudi sur des voitures de train par le ministre des Transports et du Tourisme, Justin Ndoundangoye, vise à mieux réguler les activités dans ce secteur.

Dans le cadre de la mise en œuvre du système de contrôle de trains à distance, le ministre des Transports et de la Logistique a procédé jeudi à l’immatriculation des wagons de train. Accompagné pour la circonstance d’un parterre de personnalités du secteur des transports ferroviaires, Justin Ndoundangoye vient ainsi mettre en œuvre un processus initié il y a quatre mois et visant à limiter le nombre d’accidents sur la voie ferrée.

«L’immatriculation s’inscrit dans le cadre  de la régularisation et de la réglementation des activités  ferroviaires, la nécessité de ce processus nous permet d’identifier chaque véhicule ferroviaire. Car, nous constatons que le parc de véhicule ferroviaire a évolué à près de 3000, donc il était nécessaire pour nous de poser cette action afin de constituer dans très prochainement un registre national», a-t-il indiqué.

Véritable révolution dans le secteur, l’immatriculation des wagons va permettre d’avoir l’identité, la provenance, le concessionnaire du véhicule et même la date de mise en circulation. Désormais, une fiche de vie pouvant permettre de suivre le niveau de maintenance de chaque véhicule ferroviaire sera disponible.

«Un niveau d’évolution acceptable qui  intègre l’ensemble des volets du domaine ferroviaire dont nous sommes véritablement engagés, il s’agit notamment de : la réhabilitation des cités, la réhabilitation et la rénovation de la voie ferroviaire, l’acquisition et l’équipement technique et la constitution d’un registre nationale de véritable), le programme de la reforme, de la modernisation de la SETRAG car l’effectif est rajeuni», a indiqué le ministre des Transports et de la Logistique.

Tout comme il tient aussi à rassurer quant à l’aspect sécuritaire. «L’urgence est de mettre  un ensemble de moyens humains et techniques permettant d’éviter  ou de diminuer les conséquences, ici le principal défi est de juguler la récurrence des accidents sur la voie ferrée, tout en poursuivant les chantiers de modernisation, notamment le programme de remise à niveau de la voie ferrée», a souligné Justin Ndoundangoye.

Cette opération bénéficie de l’expertise technique de la SETRAG, de la COMILOG et d’autres opérateurs économiques du secteur. Ce Programme de remise à niveau de la voie ferrée nécessite d’importants investissements qui ont déjà coûté à ce jour 250 millions de francs CFA. Il est placé sous la coordination  de l’Autorité de régulation de transport ferroviaire (ARTF).

FIN/INFOSGABON/SM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Trans-gabonaise : Le financement bouclé !

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *