Politique

Urgence climatique:Ali Bongo Ondimba plaide pour la cause africaine

Libreville, Mercredi 7 Avril 2021 (Infos Gabon)- Le président gabonais a invité les pays industrialisés à réduire davantage leurs émissions de gaz à effet de serre dommageables pour l’Afrique qui n’émet que 3%.

Ali Bongo Ondimba a pris part hier mardi en visioconférence au dialogue de haut niveau sur l’urgence climatique. Le président gabonais, fervent défenseur de la cause climatique, a échangé avec António Guterres et Ban Ki-moon, respectivement actuel et ancien secrétaire généraux de l’Organisation des Nations unies (ONU). Prenait également part, Akinwemi Adesina, président de la Banque africaine de développement (BAD). Au cours de cet échange, le numéro un gabonais a de nouveau plaidé la cause de l’Afrique, confrontée aux affres du dérèglement climatique. « L’Afrique, qui n’émet que 3 % du CO2 dans le monde, (était) lourdement affectée par les conséquences du changement climatique (…) Les pays industrialisés à rejoindre au plus vite le Programme d’accélération de l’adaptation en Afrique (AAAP) », a-t-il souhaité.

Cette rencontre se tenait en prélude au forum sur le changement climatique qui devra réunir une quarantaine de dirigeants de la planète le 22 avril prochain sous l’égide des États-Unis à l’occasion de la Journée de la Terre. Le chef de l’Etat figure parmi les hôtes du président américain Joe. Très impliqué dans la préparation de la 26e Conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP 26) prévue à Glasgow, en Écosse en novembre prochain, Ali Bongo Ondimba préside le groupe des négociateurs africains.

FIN/INFOSGABON/SM/2021

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *