Politique

CEEAC : Le Gabon sort de la liste rouge

Libreville, Lundi 11 Mars 2024 – La Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale a décidé de lever ses sanctions qui pesait sur Libreville au lendemain de l’arrivée au pouvoir le 30 août 2023 du Comité pour la transition et la restauration des institutions.

ordinaire, les chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ont décidé de lever les sanctions qui pesaient depuis six mois sur le Gabon.  Le pays se voit par cette décision, de nouveau réhabilité comme membre à part entière de cette organisation sous-régionale. Tout comme le siège de cette dernière reste à Libreville.

Au lendemain de l’arrivée au pouvoir le 30 août 2023 du Comité pour la transition et la réhabilitation des institutions (CTRI), le Gabon a été sanctionné. Avec « des avancées significatives dans le retour à l’ordre constitutionnel », selon le communiqué final des travaux, les dirigeants de la CEEAC ont décidé de sortir Libreville de son isolement diplomatique. Du côté gabonais, ce retour en grâce a été salué par le gouvernement qui s’attèle à mettre en œuvre la parole donnée à tous les partenaires. « Le gouvernement gabonais salue ces décisions et adresse ses vifs remerciements aux chefs d’Etat et de gouvernement de la CEEAC », souligne un communiqué officiel.

Le Dialogue national inclusif prévu en avril prochain sera l’occasion de permettre aux Gabonais de diverses couches sociales de pouvoir s’exprimer à cœur ouvert pour la refondation du pays. La CEEAC entend désormais envoyer des émissaires auprès de l’Union africaine et des Nations unies pour mener un plaidoyer en vue de la réintégration du Gabon au sein de ces organisations.

FIN/INFOSGABON/SM/2024

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *