Politique

« Ces primaires ont été une démonstration de l’esprit de cohésion au sein du PDG »

Libreville, Mercredi 20 Janvier 2021 (Infos Gabon)- Dans une tribune libre publiée sur sa page Facebook, Michel-Philippe Nze, journaliste et porte-parole du Parti démocratique gabonais répond aux critiques formulées à l’encontre des dernières élections organisées à la base au sein du parti au pouvoir en prélude aux prochaines sénatoriales.

« Oui, nous y voilà. Comme il fallait s’y attendre, les “censeurs autoproclamés” de la bonne conscience et de la bonne gouvernance au Gabon se sont empressés de prononcer leur verdict sur la portée politique que pouvaient avoir les primaires organisées par le Parti démocratique gabonais en vue de la désignation de ses candidats aux prochaines élections sénatoriales.

Une portée plus que symbolique puisque ces primaires ont bel et bien eu lieu et se sont soldées par un échantillonnage de trois lauréats par siège, classé par nombre de voix recueillies par chaque candidat et son suppléant. Les électeurs constitués de leurs pairs élus locaux, se sont donc librement exprimés. C’était là, le but de l’opération, c’est-à-dire permettre à la direction du parti de connaître les préférences du collège de ses élus locaux.

Si la suite pourrait dépendre d’un certain nombre d’arbitrages destinés à respecter certains équilibres spécifiques à chaque siège tout autant qu’à l’exigence de la promotion des femmes et à la reconnaissance de camarades loyaux et réguliers dans leurs cotisations vis-à-vis du Parti, cela n’altère en rien la volonté exprimée fortement par le Distingué Camarade Président du Parti Démocratique Gabonais de donner l’occasion à tous ses camarades de se prononcer à priori sur le choix de ceux qui leur paraissent les mieux à même de représenter leur famille politique dans la prochaine Chambre haute du Parlement gabonais. Et loin d’être un simulacre, ces primaires ont laissé la liberté à chaque élu local, non seulement de se choisir librement son suppléant pour se présenter mais aussi à chaque électeur qualifié de se prononcer librement sur le ticket de son choix.

Nous, au PDG, nous nous félicitons de l’état d’esprit dans lequel ces primaires se sont déroulées. Tous ceux qui ont été témoins de ces scrutins partout où ils ont eu lieu, à bulletins secrets ont noté la très bonne ambiance de camaraderie dans laquelle ont baigné les candidats entre eux d’une part et les électeurs entre eux d’autre part. C’est pour nous la démonstration de l’ancrage de l’esprit de solidarité, de cohésion et de discipline dans la pratique politique au sein du PDG.

Cette nouvelle manière d’aborder le jeu politique dans ce parti n’est pas née de nulle part. Elle procède d’une volonté forte exprimée lors du 11e Congrès ordinaire du Parti démocratique gabonais des 8,9, et 10 décembre 2017, par le Distingué Camarade Président, Son Excellence Ali Bongo Ondimba de faire évoluer le PDG dans ce nouvel environnement de modernité et de liberté plus accrues qu’impose ce 21e siècle. De cette volonté est né le concept des 2 R qui consacre la Régénération et la Revitalisation de notre Parti dont le fonctionnement s’appuie désormais sur le binôme de la démocratie participative et de la démocratie consultative.

Il s’agit concrètement d’impliquer directement ou indirectement, à travers les organes consultatifs du parti, les militants à la conduite des affaires de celui-ci. Ces primaires se sont donc inscrites en droite ligne des nouvelles orientations du président de notre parti qui a fait de la discipline, du dialogue et de la concertation internes permanentes, un facteur essentiel de consolidation du PDG dans la perspective des batailles futures. Les investitures décidées ensuite par le Distingué Camarade Président, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, sont le gage de la confiance qu’il place en chacun de nous, militants du PDG, que nous saurons ainsi qu’il l’a toujours prôné, privilégier l’intérêt collectif du Parti au détriment des ambitions personnelles stériles.

A ceux-là qui parlent de démocratie de façade, de nous démontrer par la preuve, combien de formations politiques au Gabon et même en Afrique ont-elles choisi d’introduire une certaine dose de démocratie participative dans leurs mécanismes de désignation de candidats à des fonctions éligibles locales ou nationales ?

S’agissant du Gabon nous savons qu’il n’y en a aucun, en dépit des incantations des uns et des autres quant à leur dévotion clamée et réclamée à cor et à cris sur tous les toits, à la démocratie. Certains ont même choisi d’en faire carrément leur appellation comme pour conjure leur incapacité à être de vrais démocrates, sans que cela ne les incitent à tenir des concertations ouvertes pour décider qui sera candidat à telle ou telle autre élection. A tous les coups, c’est le fondateur, le grand gourou, qui décide en tout et pour tous.

Le pire exemple qui puisse illustrer mon propos sur la présumée dévotion de ces partis de l’opposition au concept de démocratie a été l’incapacité notoire et pathétique de l’un d’entre eux à s’accorder sur le nom de son nouveau président suite au retrait de son président en fonction. Au lieu d’en rire au PDG, nous ressentons plutôt une certaine amertume de voir ces partis politiques dont les dirigeants sont tous issus de l’ancien PDG, incapables de faire les mutations auxquelles “l’ancêtre” PDG a procédé avec un succès certain à savoir, démocratiser et moderniser son fonctionnement ainsi que sa gestion des hommes.

La démocratie étant un édifice à parfaire et à consolider continuellement comme viennent de nous le prouver les péripéties de la dernière élection présidentielle aux États-Unis, nous restons nous au PDG, dans l’effort que nous exige notre Distingué Camarade Président, de toujours faire mieux, dans le but d’approfondir la démocratie en notre sein, mais aussi dans notre pays, le Gabon, conscients que notre parti en tant que parti au pouvoir, se doit d’être un modèle pour les autres formations politiques qui aspirent à la gestion des affaires de l’Etat».

FIN/INFOSGABON/SM/2021

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *