Société

Champions League européenne : La défaite du PSG fait un mort au Gabon

Libreville, Dimanche 12 Mars 2017 (Infos Gabon) – Un jeune Gabonais a été assassiné pour s’être moqué d’un fan du club français en colère après l’élimination de Paris Saint-Germain (PSG) face au FC Barcelone mercredi dernier.

Danny Angounou Essogho, médite son sort depuis quelques jours dans les locaux de la Direction de la Sûreté urbaine (DSU) à Libreville. Ce Gabonais de 18 ans est accusé d’avoir poignardé à mort son compagnon John Guénolé Koibitsue.

Le prévenu qui est passé aux aveux a commis son forfait au moyen d’un couteau au quartier Derrière-La-prison. Le mis en cause a expliqué que son intention était juste de blesser son ami pour lui laisser une marque au corps.

Selon des sources, tout serait parti d’une dispute survenue au terme du match retour de la Ligue des champions européenne opposant le Paris Saint-Germain au FC Barcelone mercredi dernier. Rencontre remportée sur le score de 6 contre 1 par le club espagnol. Alors que le club français avait pourtant battu son adversaire à l’aller par 4 buts à 0.

D’après le mis en cause, il n’aurait pas du tout apprécié que son ami se moque de lui après l’élimination du PSG dont il est fan. Choqué par les quolibets de son ami alors qu’il digérait encore mal cette cuisante défaite de son club, il s’est laissé emporter par la colère et a déclenché une bagarre contre son celui-ci.

Mais la rixe sera vite maîtrisée grâce à la prompte intervention des autres compagnons présents au lieu dit «Ckdo» où tous passaient la soirée en échangeant sur les temps forts de la rencontre.

Entre temps, le groupe va se disloquer et chacun va regagner son domicile. Mais, toujours emporté dans un excès de colère, Danny Angounou Essogho va se rendre chez John Guénolé Koibitsue pour déclencher une nouvelle bagarre.

Au moyen d’un couteau de cuisine, il poignarde ce dernier au niveau du cou, en présence de la petite sœur de la victime. Grièvement atteint, John Guénolé Koibitsue s’écroule et rend l’âme sur le champ. Son bourreau quant à lui va prendre la poudre d’escampette avant d’être rattrapé, selon des sources, par des éléments de la Brigade anti-criminalité (BAC) en patrouille dans la zone.

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *