Politique

COVID-19 en Afrique : Ali Bongo Ondimba plaide pour la relance économique

Libreville, Vendredi 12 Juin 2020 (Infos Gabon) – Prenant part jeudi à une réunion par visioconférence du Bureau de l’Union africaine, le président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale a invité ses pairs du continent à œuvrer en faveur de l’accélération des réformes économiques.

En sa qualité de président de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), Ali Bongo Ondimba a participé ce jeudi à une réunion par visioconférence du Bureau de l’Union africaine (UA) dirigée par Cyril Ramaphosa, président d’Afrique du Sud et président en exercice de l’organisation panafricaine. Cette rencontre consistait à trouver des solutions devant permettre à l’Afrique de faire face au COVID-19.

Rappelant à l’occasion le triptyque : tester-tracer-traiter, le président gabonais a davantage axé son propos sur la relance économique qui devrait constituer la priorité des Etats dans la lutte contre cette pandémie. «Au-delà de la lutte contre la pandémie qui continue de sévir, nous devons dès à présent concentrer nos énergies pour la relance de nos économies. Il s’agit notamment de soutenir nos entreprises et les ménages afin de relancer la production et la consommation, d’une part, et œuvrer à l’accélération du processus d’industrialisation de l’Afrique Centrale et particulièrement la mutualisation des ressources des Etats, d’autre part», a déclaré Ali Bongo Ondimba.

«Il convient également d’accélérer les réformes visant l’intégration économique et commerciale de la Communauté, ainsi que l’amélioration du climat des affaires en vue de renforcer la confiance entre les banques commerciales et les entreprises et accroître le volume de crédits octroyés par celles-ci», a-t-il poursuivi.

Pour le président en exercice de la CEEAC, au plan continental, certaines actions ont d’ores et déjà été bénéfiques. «Je pense notamment aux négociations avec les institutions financières internationales qui ont permis des allègements de dettes au titre du Fonds fiduciaire d’assistance et de riposte aux catastrophes, ou aux prêts à taux zéro ainsi qu’au moratoire sur la dette d’un an, qui donnent un léger répit à plusieurs de nos pays», a-t-il indiqué.

Le numéro un gabonais ne manquera pas de rendre hommage à «l’Union africaine, aux Nations unies, au G20, au FMI, à la Banque mondiale et à la Banque africaine de développement pour toutes les initiatives déjà prises en soutien aux pays africains». La rencontre de jeudi intervient quelques jours seulement après un entretien entre Ali Bongo Ondimba et des émissaires du président Cyril Ramaphosa.

FIN/INFOSGABON/SM/2020

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon / Médias : La revue de la presse gabonaise de la semaine du 1er au 7 juin 2020

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *