Politique

Découverte d’armes de guerre au Gabon

Libreville, Mercredi 22 Avril 2015 (Infos Gabon) – Une opération conjointe des éléments de la brigade nautique de la gendarmerie et de la marine nationale, a conduit à la découverte d’armes de guerre dans un campement de pécheurs sur l’île Nendjé de la baie de la Mondah sur la plage du Cap Esterias, dans la province de l’Estuaire du Gabon, ont annoncé mardi 21 avril les autorités militaires et judiciaires.

« Il s’agit d’un arsenal susceptible d’équiper toute une section de commandos et pouvant détruire : personnes, biens (meubles et immeubles) », a déclaré le Général Jean Ekoua, Commandant en chef de la gendarmerie nationale gabonaise.

Et d’ajouter : « Ce qu’on a découvert aujourd’hui, c’est une chance pour nous, mais nul ne sait s’il y a d’autres armes qui sont déjà rentrées ».

Les autorités ont présenté 13 caisses en bois remplies d’armes et de munitions. Les armes découvertes sont notamment des roquettes et lances roquettes, 10 pistolets avec 2560 balles, 20 kalachnikovs avec chargeurs garnis, 10 obus de mortiers, des dizaines d’explosifs, des dizaines de grenades à main et des centaines de minutions diverses.

Les ministres Ernest Mpouo Epigat de la défense, Guy Bertrand Mapangou de l’intérieur, Séraphin Moundounga de la justice et Jean Marie Ogandaga de la Fonction Publique, se sont rendus sur les lieux accompagnés des officiers généraux des forces de sécurité et de défense.

Pour le récit, le contre amiral Kéba Malekou a relaté que c’est lors de leur mission régalienne de surveillance des eaux territoriales qu’ils ont réussi à arraisonner deux chalutiers battant pavillon équato-guinéens avec un équipage chinois qui péchait dans les eaux territoriales. Ces bateaux ont été conduits au Port mole de Libreville. Mais c’est en revenant sur ces lieux que cette importante cache d’armes a été découverte.

Selon le général Ekoua, « ils étaient en possession d’un certain nombre d’informations relatives aux mouvements curieux et inhabituels des pirogues dont certaines continuaient jusqu’à Bambouchine. C’est fort de ces indications et aidées part les personnes de bonne foi que les forces de sécurité et de défense se sont déployées afin d’en assurer la sécurisation ».

Le Procureur de la République près le tribunal de Libreville, Mme Sidonie-Flore Ouwé, qui s’est aussi rendu sur les lieux, a, après avoir relaté les mêmes faits, placé les armes sous scellés et ouvert une enquête.

L’opposition, qui n’a pas été directement indexée par les autorités, a dénoncé mercredi 22 avril une manipulation du pouvoir.

Dans un communiqué publié lundi, le Ministère de la Défense Nationale a demandé aux populations d’être vigilantes et d’informer les autorités sur tout mouvement suspect. Cela, suite à la présence de caisses d’armes signalées aux frontières et dont les destinataires ne sont pas encore connus.

FIN/INFOSGABON/AE/2015

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *