International

Développement et sécurité du Sahel : L’Alliance Sahel et ses partenaires au front

Libreville, Jeudi 27 Février 2020 (Infos Gabon) – L’engagement pris mardi dernier à Nouakchott en Mauritanie vise une grande mobilisation internationale de haut niveau autour des engagements communs en matière de développement de la région.

En marge du 6e sommet des chefs d’Etat du G5 Sahel organisé le 25 février dernier à Nouakchott en Mauritanie, des représentants de cette force conjointe et de l’Alliance Sahel se sont retrouvés pour la première fois dans le cadre de la première Assemblée générale de l’Alliance Sahel. Présidée par Jean-Yves Le Drian, ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, cette rencontre a été l’occasion de plancher en faveur d’une mobilisation internationale de haut niveau autour des engagements communs en matière de développement dans la région.

Cette Assemblée générale a permis aux participants d’affirmer clairement que l’action d’urgence, de stabilisation et de développement dans les zones les plus fragiles du Sahel est une priorité sur laquelle doivent se concentrer les membres de l’Alliance Sahel et les pays du G5 Sahel.

Selon le communiqué final ayant sanctionné les travaux, les participants ont à plusieurs reprises souligné l’urgence de la situation au Sahel et leur engagement pour améliorer les conditions de vie des populations, ainsi que la situation sécuritaire. En laissant une large place au développement des zones prioritaires selon une approche territoriale intégrée, l’Alliance Sahel s’est engagée à travailler à une meilleure articulation entre les piliers sécuritaires et développement dans l’esprit de la coalition pour le Sahel.

L’Assemblée générale a permis d’aborder l’état d’avancement des actions et des projets de l’Alliance Sahel et plus particulièrement ceux du Programme de développement d’urgence (PDU).

En rappel, en 2019, près de 3 milliards d’euros ont été investis dans les pays du G5 Sahel. Dans la perspective d’accélérer la mise en œuvre des projets, un travail conjoint a été réalisé pour identifier des modes d’intervention innovants. Les membres de l’Alliance ont souhaité renforcer la flexibilité des modes d’intervention pour augmenter la rapidité d’action auprès des populations sahéliennes.

La Banque européenne d’investissement (BEI) a rejoint aujourd’hui l’Alliance Sahel en tant que nouveau membre. Un accord de partenariat entre le Secrétariat permanent du G5 Sahel (SPG5) et l’Alliance des pouvoirs locaux des pays du G5 Sahel a été signé afin de permettre aux collectivités locales d’être plus impliquées dans les actions de développement.

A l’issue de cette rencontre, le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères et président de l’Alliance Sahel s’est réjoui de ce l’Alliance bénéficie désormais du soutien et de la reconnaissance de la communauté internationale. «Depuis l’accession du Japon et du Canada au statut d’observateurs l’an dernier, tous les Etats du G7 en font désormais partie. Et je me félicite que la Banque européenne d’investissement nous rejoigne aujourd’hui en tant que membre à part entière», a souligné Jean-Yves Le Drian.

Au terme de l’Assemblée générale, une rencontre a été organisée avec des élus locaux du G5 Sahel sur le thème : «Développement et sécurité au Sahel – les collectivités territoriales, acteurs incontournables».

FIN/INFOSGABON/SM/2020

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon / Médias : La Revue de la presse gabonaise de la semaine du 17 au 23 février 2020

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *