Politique

Dialogue politique au Gabon : Un rendez-vous très attendu

Libreville, Jeudi 2 Février 2017 (Infos Gabon) – En attendant sa convocation officielle par le président Ali Bongo Ondimba, le pays tout en entier reste mobilisé pour la réussite de cet événement, le dialogue national.

Après la clôture le 28 février dernier par le Comité ad hoc des travaux préparatoires du dialogue politique, tous les regards sont désormais tournés vers le palais du bord de mer d’où sortira la convocation officielle de cette grand-messe nationale.

A tout Seigneur, tout honneur, c’est désormais au président Ali Bongo Ondimba qu’incombe dorénavant la lourde charge de convoquer le dialogue politique qu’il a lui-même initié. A cette occasion, il entend amener les Gabonais à s’asseoir autour d’une table pour laver le linge sale en famille. En attendant l’annonce officielle, les spéculations vont déjà bon train au sein de l’opinion sur la tenue de ces assises. Preuve de l’intérêt que suscite ce rassemblement pour les Gabonais.

A travers le pays, le dialogue politique est au centre de toutes les conversations. Dans les villes, villages, ménages, gargotes, bars, transports en commun et services, il est présenté comme le rendez-vous de tous les espoirs.

En clair, les Gabonais attendent beaucoup de ces pourparlers qui viendront libérer le pays du grand blocage actuel et relancer la cohésion sociale. Que ce soit au sein de la majorité que dans le camp de l’opposition, chacun y va de son commentaire. L’on semble assister à une sorte de convergence de vues : que le dialogue politique voulu par Ali Bongo Ondimba se tienne.

Même dans l’entourage de Jean Ping, candidat malheureux à la dernière élection présidentielle, qui a appelé au boycott, sous cape, beaucoup soutiennent cette rencontre.

Selon le Premier ministre, le dialogue politique pourrait se tenir tout juste après la 12e Tropicale Amissa Bongo en cours qui s’achève le 5 mars prochain. « Le lancement officiel du dialogue «ne saurait tarder, c’est-à-dire dans une semaine tout au plus», a déclaré Emmanuel Issoze Ngondet, le 28 février, après la clôture des travaux du Comité ad hoc.

Les membres dudit Comité assurent déjà que tout est fin prêt pour l’ouverture de la palabre. René Ndemezo’o Obiang, vice-président du Comité ad hoc, a dit sa «grande satisfaction devant l’aboutissement heureux des travaux». Pierre Claver Maganga Moussavou, quant à lui, parle d’un fait «inédit».

FIN/INFOSGABON/SM/2017

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *