Environnement

Diplomatie : Ali Bongo Ondimba, acteur majeur de l’actualité mondiale

Libreville, Vendredi 6 Décembre 2019 (Infos Gabon) – Le chef de l’Etat gabonais reste au fait du cours des événements à travers la planète et contribue à sa manière lorsque cela s’avère nécessaire pour son pays.

La Gabon a pris part cette semaine qui s’achève à l’ouverture à Madrid en Espagne de la COP 25, la grande conférence sur le climat, à travers une importante délégation conduite par son ministre de l’Environnement, Lee White. Selon le porte-parole de la présidence, «ce sommet est suivi avec grande attention par le président de la République qui, je le rappelle, est jusqu’en janvier prochain le président du Cahoscc, une fonction qu’il aura occupé durant trois ans et qui a fait du chef de l’Etat le porte-parole naturel sur la scène internationale du continent africain sur les questions d’environnement».

Jessye Ella Ekogha s’est félicité de ce que «ce leadership a été récompensé par le don de la Norvège en septembre dernier de 150 millions de $ – une première historique – ou encore par la récente coopération entre la Russie et l’Agence Nationale des Parcs Nationaux dans la lutte contre la criminalité faunique».

Il nous souvient, comme son porte-parole a tenu à le rappeler, que pour cette COP 25, le président de la République a invité la communauté internationale à accélérer, à presser le pas. « La forêt brûle, les eaux montent, la planète suffoque », a-t-il souligné dans un message abondamment commenté dans les réseaux sociaux. Par cette sortie, le numéro un gabonais invitait la planète à comprendre qu’il y a urgence en effet face à la multiplication des catastrophes dues au dérèglement climatique.

Dans cet échange avec les hommes et les femmes des médias, Jessye Ella Ekogha a donné un avant-goût du sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique (Ceeac) que Libreville abrite le 18 décembre prochain à l’initiative d’Ali Bongo Ondimba, président en exercice.

«A cette occasion, les onze chefs d’Etat des pays de la sous-région seront présents. Ce sommet s’annonce cruciale pour l’avenir de l’Afrique centrale. Il s’agira en effet d’adopter les mesures permettant de renforcer l’intégration sous-régionale. Des mesures ayant trait au cadre organique de la CEEAC, au règlement financier, au statut du personnel ou encore à l’insertion du Conseil de paix et de sécurité de l’Afrique centrale (Copax) au sein de l’architecture institutionnelle de la CEEAC», a-t-il précisé.

«La tenue de ce sommet illustre à lui-seul l’activisme diplomatique dont fait preuve le président de la République qui, je vous le rappelle, a reçu à Libreville, entre les mois de mai et septembre derniers, pas moins d’une vingtaine de chefs d’Etat», s’est-il réjoui.

FIN/INFOSGABON/SM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Nominations : Jessye Ella Ekogha fait le point

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *