Economie

Forum d’échanges sur le programme GRAINE : Quid des recommandations et de l’avenir des agriculteurs indépendants ?

Libreville, Mardi 10 Novembre 2015 (Infos Gabon) – Les lampions se sont éteints samedi dernier au stade de l’amitié d’Angondjé sur le premier forum d’échanges sur le programme GRAINE (Gabonaise des Réalisations Agricoles et des Initiatives des Nationaux Engagés). Cette rencontre riche d’enseignements a jeté les bases d’un plus grand suivi du programme.

Les travaux du premier forum d’échanges sur le programme GRAINE ont été clôturés samedi dernier, au stade de l’amitié d’Angondjé, dans la commune d’Akanda, par le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, et de l’Entrepreneuriat agricole, chargé de la mise en œuvre du programme GRAINE, Mathieu Mboumba Nziengui. En attendant la mise à disposition du rapport final qui comporte 72 recommandations, le membre du gouvernement a insisté sur la nécessité de saisir très rapidement le Premier ministre et le chef de l’Etat pour des amendements à apporter.

« Ce programme reste un véritable défi pour juguler le chômage des jeunes, un outil pour renverser la courbe des importations alimentaires, et il faudra donc garantir un mécanisme pour son suivi », a-t-il soutenu.

Cet échange a permis aux responsables du programme GRAINE d’analyser la situation des exploitants individuels, et aux opérateurs les mécanismes financiers qui les lient à la Société de Transformation Agricole et de Développement Rural (SOTRADER).

Comme l’a expliqué Théophile Ogandaga, Coordonnateur Général de la SOTRADER, des retenus ont été adoptés ; Ils englobent un taux d’intérêt de 11%, un fond de stabilisation de 7,5 %, la commission de vente 5 %, les prévisions pour pertes de 15 %, des frais de gestion et également les matériaux de construction.

S’agissant des stratégies de vente, les superficies des cultures ont été définies par province, et elles visent les parts de marchés de l’ordre de 27 % de la consommation nationale de banane, de 23 % pour le manioc, 11 % pour la tomate et 16 % pour le pigment.

Au niveau des prix, les projections faites sont les suivantes : 500 francs/kg de banane et de manioc ; 745 francs pour la tomate et 1000 francs pour le pigment. Bien plus, les dirigeants de la SOTRADER tiennent absolument à la mise en place d’un fonds de stabilisation devant permettre de combler des pertes éventuelles qui pourront découler de facteurs non contrôlables.

Ce forum avait pour but, rappelons-le, de rassembler toutes les parties prenantes au programme GRAINE afin de leur permettre de discuter, d’échanger, et d’apporter des réponses consensuelles à des questions clés qui reposent sur les principaux aspects. Et GRAINE est un programme d’appui aux petites exploitations agricoles organisées en coopératives poursuivant des objectifs suivants : Atteindre l’auto suffisance alimentaire ; Assurer la sécurité alimentaire ; Développer un secteur dynamique et compétitif ; Accroitre le PIB agricole. Il est développé par la SOTRADER, joint-venture entre la République Gabonaise et Olam International Ltd

FIN/INFOSGABON/PM/2015

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *