Société

Gabon : Accrombessi saisit la HAC

Lundi 8 Avril 2019 (Infos Gabon) – L’ancien directeur de cabinet du président de la République porte plainte contre le journal «L’Aube» pour diffamation. L’hebdomadaire parle plutôt d’un poisson d’avril.

Par la voie de son conseil représenté par Me Grâce Kieley Houndy, Maixent Accrombessi Nkani vient de saisir la Haute autorité de la communication (HAC) d’une plainte contre la publication de «L’Aube» pour diffamation. L’ancien directeur de cabinet et ancien haut-représentant du président Ali Bongo Ondimba, accuse ce journal de lui avoir attribué une interview dans laquelle il ne se reconnait pas.

Dans un extrait de cet entretien, le plaignant narguerait le Gabon et son régime dont il s’en est servi à volonté. «Il était difficile de continuer à me mentir à moi-même longtemps (…) Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute. Je suis un mystificateur professionnel (…) », lit-on dans un extrait.

A en croire l’avocat de M. Accrombessi Nkani, «cette énumération limitative porte atteinte à sa dignité, à son honneur et à la considération que ses frères et sœurs gabonais ont pour lui».

Du côté de la Rédaction de l’Aube, l’on se défend en parlant plutôt d’«un poisson d’avril» publié le 1er Avril 2019. Cette publication du groupe Oloumambé, éditeur des journaux L’Aube, La Loupe et Moutouki, sort à peine d’une sanction à elle infligée en novembre 2018 par la HAC qui l’avait interdit de parution pour une période de trois mois. Reste à savoir la suite que la HAC va donner à cette plainte pour un article aux allures d’un gros « poisson d’avril ».

FIN/INFOSGABON/PM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon : L’affaire de la mairesse d’Iboundji n’est pas un cas isolé

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *