Politique

Gabon : Les adieux d’André Dieudonné Berre

Libreville, Mardi 3 Avril 2018 (Infos Gabon) – Après 48 années de vie politique et professionnelle, le président du groupe parlementaire du Parti démocratique gabonais entend se retirer.

C’est un vétéran de la scène publique gabonaise qui s’apprête à passer le témoin à la jeune génération au Gabon dans un futur proche. Dans le cadre de la réception offerte samedi dernier à Libreville en son honneur par la «Génération Wonderful», André Dieudonné Berre (ADB) a officiellement annoncé sa volonté de se retirer bientôt de la scène publique.

Président du groupe parlementaire du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) à l’Assemblée nationale, cet animal politique entend quitter la scène après 48 ans de bons et loyaux services à la nation gabonaise. «J’estime qu’après bientôt 48 ans au service du pays, dont 20 dans le privé et 28 dans le public et la politique, il est temps que je puisse prendre un peu de distance pour permettre aux jeunes de se présenter. On peut maintenant avoir une passation tout à fait normale, mais ça ne m’empêchera pas de continuer à leur porter conseil et un appui, s’ils le veulent», a déclaré le député du 2e siège du 1er arrondissement de Libreville.

A 78 ans, ADB estime qu’il faut tourner la page publique pour passer à autre chose, après avoir consacré l’essentiel de sa vie au service de la jeunesse. On a encore en mémoire ses prises de position lors du dialogue politique d’Angondjé. Celui que ses jeunes compatriotes appellent affectueusement «le doyen» plaidait, contre vents et marées, en faveur de la possibilité à donner à ces derniers d’aspirer à des responsabilités politiques dès l’âge de 18 ans.

Autant de combats et bien d’autres qui, en guise de reconnaissance, lui ont valu cet hommage bien mérité de la part de «Génération Wonderful». Le jeune mouvement a tenu à lui «exprimer sa plus profonde gratitude, son immense respect et son éternelle admiration pour l’œuvre accomplie». «J’ai défendu avec d’autres le fait que, puisque nous utilisons les jeunes pour les faire voter à partir de 18 ans pour nous, en les transportant et en faisant toutes sortes de choses, ces jeunes (qui) en ont marre de servir de porteurs de valises, peuvent aussi avoir la maturité de voter pour eux-mêmes», a lancé l’ancien maire de Libreville.

Une sortie honorable que beaucoup au Gabon souhaiteraient à nombre de ses congénères pour qui ce type de projet n’est pas encore à l’ordre du jour.

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI  Gabon : Olam au cœur de l’activité portuaire

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *