Politique

Gabon : Ali Bongo Ondimba invité à sauver l’avenir des jeunes

Libreville, Lundi 13 Mars 2017 (Infos Gabon) – L’appel des milliers d’enfants gabonais privés d’éducation depuis plusieurs mois a été relayé dimanche par la ligue des jeunes du parti au pouvoir lors de son 49e anniversaire.

Vivien Amos Péa Makaga n’est pas passé par quatre chemins pour lancer l’appel pressant des milliers de jeunes Gabonais dont il était porteur. Le punch dans la voix et l’accent grave, le secrétaire général adjoint chargé de l’Union des jeunes de cette formation politique a dressé un état des lieux qui n’honore pas du tout le Gabon éducatif et qui fait de la jeunesse la principale victime du malaise en cours.

«Depuis plusieurs mois, l’école de la République gabonaise est devenue l’école de la grève et de l’échec, mettant en danger l’avenir de toute une génération», s’est alors insurgé l’orateur. Relayant le message des victimes, il interpellera Ali Bongo Ondimba en ces termes : «Monsieur le président de la République, aidez-nous à protéger notre avenir en sauvegardant notre éducation (…) Aidez-nous à reprendre le chemin de l’école.»

Ce vibrant appel lancé dimanche du haut de la tribune du 49e anniversaire du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), est révélateur de l’envie qui anime ces milliers de Gabonais, privés du savoir depuis plusieurs mois pour cause d’interminables revendications des syndicats des enseignants.

Confortablement assis au milieu des hiérarques du PDG, le président Ali Bongo Ondimba qui est venu communier avec la base militante, malgré une blessure survenue lors d’une rencontre de football, saisira ce cri du cœur de sa jeunesse.

L’occasion faisant le larron, il en a profité pour inviter ses jeunes camarades du parti à une grande mobilisation pour un succès du dialogue politique qui s’ouvre le 28 mars prochain à Libreville.

«Chers jeunes, nous devons emboîter le pas à nos aînés en profitant de ce dialogue pour nous démarquer, pour leur montrer que nous avons grandi, que nous avons compris et que désormais nous pouvons mériter leur confiance après de nombreux blâmes. Car, la jeunesse a toujours été la plus grande perdante de tous les grands rendez-vous de notre histoire politique», a-t-il lancé.

A propos de ce dialogue se veut sera un moment fort pour débattre des problèmes du pays, un hiérarque a lancé un message aux opposants. A tous ceux des opposants ayant promis de boycotter le dialogue politique initié par le chef de l’Etat, Alain-Claude Bilie By Nze a tenu à faire savoir que cette grand-messe aura belle et bien lieu même sans eux.

«Ça veut aussi dire que l’élection présidentielle est maintenant derrière nous. Je crois qu’ils préparent les élections législatives. Et c’est une très bonne chose. Nous aurions souhaité que tout le monde vienne au dialogue. S’ils ne viennent pas, ce n’est pas un problème. C’est le contenu qui fera la force de ce dialogue et nous mettrons un contenu fort, suffisant pour tous les Gabonais», a-t-il indiqué.

FIN/INFOSGABON/TW/2017

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *