Politique

Gabon : André Mba Obame tire sa révérence

Libreville, Lundi 13 Avril 2015 (Infos Gabon) – Un communiqué officiel de l’Union Nationale (UN, opposition) a annoncé que André Mba Obame, le secrétaire exécutif de ce parti jusque là, est décédé dimanche 12 avril 2015 à 12h00 à Yaoundé (Cameroun).

La mort de André Mba Obame, dimanche 13 Avril 2015, a Yaoundé, a plongé son camp politique et sympathisants dans une profonde tristesse pour cette « perte inestimable et immense pour l’Union Nationale, l’opposition gabonaise et tout le Gabon », en considérant que l’illustre disparu a lutté et milité dans l’actuelle opposition.

Pour le parcours de l’homme, André Mba Obame est né le 15 juin 1957 à Meudouneu (Woleu-Ntem, nord). Il a fit ses premières classes à l’école catholique de cette ville, les poursuivit au petit séminaire saint kisito d’Oyem, puis au séminaire Saint Jean de Libreville. Il obtint son baccalauréat au Lycée National Léon Mba et partit à l’étranger, d’abord à l’Université Laval et ensuite à Panthéon-Sorbonne (France), où il décrocha son doctorat en sciences politiques.

André Mba Obame rentre au Gabon en 1984 et est reçu par Omar Bongo Ondimba qui l’intègre à son cabinet privé. En 1990, après la conférence nationale, il est nommé ministre de l’agriculture et des droits de l’homme et des relations avec les assemblées. En 1991, en raison d’un amendement de la constitution fixant à 35 ans l’âge d’entrée au Gouvernement, il est nommé Secrétaire général de la Présidence de la République. En 1996, il est élu député de Meudouneu et revient au Gouvernement en 1997. Il y occupera sans discontinuer plusieurs postes jusqu’à celui particulièrement en vue de ministre de l’intérieur de 2005 en 2009.

A la suite de la mort du Président Omar Bongo Ondimba en 2009, il est candidat indépendant à l’élection présidentielle anticipée qui a suivi. Le Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) en a tiré les conséquences en la rayant de ses rangs. Après le scrutin marqué par l’élection d’Ali Bongo Ondimba, il va rejoindre d’autres opposants pour créer l’Union Nationale, de la fusion de l’Union Gabonaise pour la Démocratie et le Développement (UGDD), du RNR et du Mouvement Africaine pour le Développement (MAD).

André Mba Obame va contester la régularité de l’élection de 2009 et revendiquera la victoire et se proclame président le 25 janvier 2011, le gouvernement va l’accuser de haute trahison. L’Union Nationale sera dissout par le ministère de l’intérieur.

Malade depuis ces dernières années, il a tire sa révérence du monde des vivants, dimanche à 57 ans, après que l’Union Nationale ait été réhabilité en février 2015. En 2011, il doit être opéré pour une « sciatique paralysante et hyperalgique », son médecin personnel dénoncera un empoisonnement. L’accusation est réitérée par son directeur de cabinet, Mike Jocktane, qui affirme avoir été empoisonné lui aussi.

FIN/INFOSGABON/PM/2015

Copyright Infos Gabon

Related Posts

  1. Le pays est en ns avons perdu un grand homme, ABO était un homme intègre,homme politique et homme de PAIX…je pense pas que à snt vivant il devait accepter le désordre qui c’est produit la nuit du 12 Avril après l’annonce d snt décè il n devait pas etr content de ns… Soyons UN en c moment pr l deuil ki frappe notre PAYS la violence n’a jamais rien résolu.

  2. Le pays est en ns avons perdu un grand homme,AMO était un homme intègre,homme politique et homme de PAIX…je pense pas que à snt vivant il devait accepter le désordre qui c’est produit la nuit du 12 Avril après l’annonce d snt décè il n devait pas etr content de ns… Soyons UN en c moment pr l deuil ki frappe notre PAYS la violence n’a jamais rien résolu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *