Economie Social

Gabon : Assala Gabon, Addax Petroleum et Morel & Prom, on négocie autour du gouvernement

Libreville, Vendredi 8 Décembre 2023 (Infos Gabon) – Les négociations entamées mercredi à Libreville visent à ramener la sérénité entre employés et dirigeants de ces sociétés pétrolières.

On négocie chez Assala Gabon, Addax Petroleum Oil & Gas et Morel & Prom. Les employés et dirigeants qui se regardaient en chiens de faillance se parlent à nouveau depuis le 6 décembre 2023 grâce au dialogue initié par le ministre du pétrole et du gaz, Marcel Abeke avec sa collègue du travail et de la lutte contre le chômage, Solange Nguiakié. Ces pourparlers ont pour objectif à la fois de renouer les liens entre les parties en conflit et d’éviter la paralysie du secteur pétrolier comme le dit le ministre du pétrole dans son intervention.

« Nous allons examiner avec ma collègue du travail, les revendications et faire en sorte que le dialogue puisse se poursuivre. Il ne faut pas qu’il soit rompu. Aussi, rassurer tout le monde de la poursuite des activités pétrolières d’une manière générale. Et la négociation va se poursuivre encore lundi », a indiqué Marcel Abeke.

Signalons que les délégués du personnel ont brandi la menace de déclencher des grèves illimitées pour revendiquer des primes et autres indemnités au profit de leurs syndiqués. Chez Assala Gabon par exemple où les actifs ont été vendus à Morel et Prom, les employés réclament le bonus de bonne séparation avant janvier 2024.

Comme on peut le constater, le dialogue initié par le gouvernement est venu apparemment calmer le jeu. Toutefois, les syndicalistes, qui apprécient l’initiative, attendent des résultats concrets afin d’éviter des grèves inutiles. C’est le sentiment exprimé par le secrétaire général de l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP).

« Nous voulons des solutions satisfaisantes. La grève n’est pas un projet, la grève n’est pas une vision. C’est le dernier recours au cas où nous ne serions pas satisfaits. Pour l’instant, nous pensons que nous avons bien commencé », a expliqué Sylvain Mayabi Binet.

Le ministre du travail, pour sa part, a tenu à rassurer sur la sécurité des emplois dans ce secteur d’activités. « L’emploi n’est pas menacé dans ce secteur », a conclu Solange Nguiakié.

FIN/INFOSGABON/SM/2023

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon : Le gouvernement veut éviter la grève dans le secteur pétrolier

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *