Politique

Gabon : Bouleversements en perspective au PDG 45 ans après ?

Libreville, 14 mars 2013 (Infos Gabon) – C’est sous un soleil accablant que l’esplanade de la salle des conférences de la cité de la Démocratie (Libreville) a abrité mardi les activités festives du 45e anniversaire du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir). En présence du distingué camarade Ali Bongo Ondimba et son épouse Sylvia, respectivement président du parti et présidente d’honneur de l’UFPDG.

Cet événement a été marqué par la remise du prix littéraire Omar Bongo Ondimba à l’écrivain-romancier, Jean Divassa Nyama et surtout par le caractère lapidaire du message, très court, du secrétaire général du parti, Faustin Boukoubi.

« Je souhaite un joyeux anniversaire aux véritables militants et militantes du PDG », a déclaré Faustin Boukoubi.

Il faut reconnaître que ces festivités qui ont fait des émules « peuvent paraître abjecte à certains ». Loin de longs discours, engagés qui ont jadis fait la réputation des dirigeants du PDG, fondé en 1968, par feu Omar Bongo Ondimba, le secrétaire général du PDG aura étonné plus d’un en étant très bref dans sa prise de parole. Sans être dupes, plusieurs observateurs ont mis en avant les murmures qui annoncent des bouleversements au cours du prochain congrès dont certains prévoient la tenue à la fin du mois de mars.

« Ça promet d’être houleux », déclare une militante ayant gardé l’anonymat.

D’autres soutiennent que Faustin Boukoubi s’est gardé d’un discours du fait de l’approche de cet événement, tout aussi crucial pour l’avenir politique des uns et des autres. Ce qui ne justifie pas le caractère, là aussi, lisse du propos de ce hiérarque du PDG.

Toutefois, il est presque indéniable que le spectre du congrès ordinaire a plané sur la célébration de l’an 45du parti des masses. Les esprits étaient ailleurs en attendant ce rendez-vous important.

Comme depuis plus de trois ans, à travers une convention entre le PDG et l’Union Des Ecrivains Gabonais (UDEG), la fête du 12 mars a été l’occasion de récompenser les lauréats du prix PDG des lettres. C’est l’écrivain Divassa Nyama qui a décroché le graal cette année. La lauréate a obtenu le prix Omar Bongo Ondimba, avec le roman ‘‘Opumbu’’. Elle empoche la somme de cinq millions de francs CFA.

Quant au prix Georges Rawiri (ancien Président du Sénat), il a été attribué à Eric-Joël Bekale, par ailleurs, président de l’UDEG, avec le recueil de poèmes, ‘’Cris et passions inassouvis’’, obtenant une récompense de trois millions de francs.

D’autres auteurs ont aussi été à l’honneur à l’instar de Mongumu Ebuta.

Il faut noter que le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a reçu le lot des livres ayant participé à l’organisation du grand prix PDG des lettres.

FIN/INFOSGABON/CE/2013

© Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *