Politique

Gabon : Des mesures fortes pour réduire le train de vie de l’Etat

Libreville, vendredi 22 juin 2018 (Infos Gabon) – Le dernier conseil des ministres a décidé de revoir à la baisse la dépense publique en supprimant plusieurs postes.

Le conseil des ministres du 21 juin 2018 s’est achevé sur un ensemble de mesures fortes visant à réduire le train de vie de l’Etat et à renflouer les caisses publiques. Contenues dans le communiqué final de cette rencontre présidée par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, elles touchent à la fois son cabinet ainsi que toutes les institutions de la République.

Pour dégraisser la machine étatique, le conseil des ministres a décidé de l’application d’une décote de 15 % de traitement de l’ensemble des institutionnels et autres autorités administratives; d’une décote de 10 % sur les rémunérations des cabinets; d’une décote de 5 % sur les autres fonctions administratives; d’une réduction des effectifs des cabinets du président de la République, du Premier ministre, des ministres et du secrétaire général du gouvernement.

Les cabinets des autres institutions et des autorités administratives indépendantes vont aussi voir leurs effectifs diminuer. Il est également prévu la dénonciation de contrats de tout contractuel ayant plus de 60 ans y compris tous les fonctionnaires maintenus en activité ayant plus de 60 ans; la mise à la retraite immédiate des agents absents pour cause de maladie de longue durée; de l’examen des situations administratives, avancement et reclassement après 2015.

La réduction du train de vie de l’Etat passe également par un examen des situations des agents publics en service dans les établissements publics et percevant une double rémunération; par un audit de la masse salariale; l’interdiction de recrutement de la main d’œuvre non permanente; le gel des recrutements en qualité de contractuel hors statut des agents déjà à la retraite; le gel des concours, des mises en stage, des titularisations, de l’avancement et du reclassement pour une durée de trois (3) ans et de l’assainissement du fichier de titulaire de fonction pour évaluer le niveau des indemnités indues. La taille du gouvernement devra aussi être réduite.

Le Gabon qui a conclu l’année dernière un programme d’appui budgétaire avec le Fonds monétaire international (FMI) est appelé à revoir à la baisse ses dépenses au profit des investissements qui serviront de rampe de lancement de son économie.

FIN/INFOSGABON/PM/2018

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI  Gabon : Brice Laccruche Alihanga à cœur ouvert

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *