Politique

Gabon / Discours du nouvel an du Présdent Ali Bongo : bilan à mi parcours et perspectives du plan d’émergence

Libreville, 2 Janvier 2013 (Infos Gabon) – Le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, s’est adressé lundi à la nation dans le cadre des vœux du nouvel an. Dans son propos, il a appelé, une fois de plus, ses compatriotes à la construction d’une nation  forte et glorieuse. Il a annoncé la création d’ici le 30 juin 2013 d’« un panier minimum vieillesse ».  Les points focaux du discours du Président de la République peuvent se résumer en quelques grandes étapes.

Sur le fonctionnement de l’Etat

La première étape du Président Ali Bongo Ondimba est consacrée  au fonctionnement de l’Etat qui aura nécessité la réorganisation de l’administration ; allusion faite certainement  aux reformes intervenues et à la régularisation des situations administratives des agents de l’Etat.

Le chef de l’Etat rappellera ensuite sa responsabilité constitutionnelle de déterminer la politique générale de la nation et la mission du gouvernement  de mettre en œuvre les politiques publiques. La distinction est ainsi faite entre l’action politique générale d’orientation du chef de l’Etat et les actions publiques  sectorielles des départements ministériels.

Sur la recherche du bien-être socio-économique des gabonais et le bilan à mi parcours de la politique de l’émergence

La seconde étape de ce discours est consacrée à la recherche du bien-être des gabonais de toutes les provinces par le partage et la satisfaction de leurs besoins en eau, électricité, accès au logement, sécurité, protection sociale, maîtrise des prix et saine gestion des deniers publics, justice sociale et justice des cours et tribunaux.

La troisième étape est consacrée à une sorte de bilan à mi-parcours de la politique de l’émergence marquée par le succès de l’organisation de la CAN, l’essor des secteurs du BTP  avec la création de 6.000 emplois et du bois avec l’accroissement du nombre d’unités de transformation et d’emplois créés…

Le chef de l’Etat citera également  dans le cadre de ce bilan d’étape, la  reforme de la sécurité sociale qui se poursuivra avec le transfert de compétences de la CNSS à la CNAMGS et la mise en place d’un organisme de gestion des retraites et prestations familiales des agents de l’Etat.

De même, le Président expliquera-t-il les retards de la réalisation des 5.000 logements par an par le manque de patriotisme et de responsabilité, les délits d’initiés, la spéculation foncière et le bradage du domaine public ; en solution, le Chef de l’Etat préconise l’expropriation et indemnisation de droits ou propriétés incontestables et l’application de la force de la loi sur les droits et occupations domaniales illégitimes et illicites.

Une autre solution évoquée par le Chef de l’Etat est celle des allégements fiscaux (droits de douanes et TVA) opérés sur les produits de première nécessité pour lutter contre la vie chère ; et au vue de leurs applications par les distributeurs et commerçants, ces mesures vont être reconduites.

Sur la concertation et le dialogue politique

La quatrième étape du discours du Chef de l’Etat est consacrée à la concertation ou dialogue politique initié notamment avec les partis politiques de la majorité et de l’opposition concernant notamment la vision commune des affaires sous régionales de l’espace commun CEMAC. Une commission de réflexion  sur l’agenda CEMAC  du Gabon sera ainsi créée pour faire des propositions.

Ce procéder de création de commission s’étendra également aux questions de représentation des femmes et de la jeunesse, d’unité nationale, de changements climatiques et de développement durable etc.

Toujours dans le cadre de la concertation politique et sociale, le chef de l’Etat annonce la réunion des partis politiques de la majorité et l’opposition sur la question des modalités de mise en œuvre de la biométrie dans le strict respect de lois et règlements en vigueur.

Un autre volet du thème de la concertation politique concerne le Conseil National de la Démocratie (CND) qui doit s’ériger comme un outil pertinent de dialogue politique. Une commission composé des représentants des partis politiques, de juristes et experts du Ministère de l’Intérieur devra se réunir dès le 21 janvier 2013, les résultats de ces travaux seront transmis par le Gouvernement au parlement dès la prochaine session. Le CND pourrait donc bien se retrouvé rattaché au ministère de l’intérieur, par ailleurs ministère de tutelle des partis politiques.

Sur la solidarité  et l’unité nationale

La cinquième étape du discours du Chef de l’Etat concerne les aspects liés à la solidarité nationale et l’idée de nation ; par l’invite à la construction d’une nation  forte et glorieuse, par la confiance en la jeunesse  dont Antony OBAME est un porte étendard ; par la mise en place d’un corps national des volontaires de l’émergence. Ce corps civil devra être le creuset et le vivier de la solidarité nationale.

De même pour manifester la solidarité de la nation à l’égard des personnes du troisième âge, sera crée d’ici le 30 juin 2013 « un panier minimum vieillesse ».

En outre, le Chef de l’Etat rendra un hommage en général aux femmes gabonaises  pour leur rôle de pilier du foyer et particulièrement à l’endroit de la Première dame Sylvia BONGO OMDIMBA pour son soutien multiforme aux catégories sociales les plus faibles.

Le Président de la République adressera ensuite ses remerciements aux partenaires et amis du Gabon à l’extérieur (lors de ses déplacements) et à l’intérieur (les investisseurs) de nos frontières.

Au demeurant, le Chef de l’Etat ne manquera pas de rappeler l’immense potentiel du Gabon avec comme symbole fort, le premier chargement de pétrole de Gabon Oil Company, notre société nationale d’hydrocarbures, le 25 décembre 2012 ; il indiquera du reste les perspectives des secteurs pétrole, énergie, ressources hydrauliques, bois, mines, ressources agricoles et halieutiques ; lesquels confortent les ambitions du pays, ainsi que l’invite adressée tout  particulièrement aux entreprisses gabonaises dans ces secteurs.

Enfin, Le chef de l’Etat interpellera  le peuple gabonais sur deux rendez-vous de l’année 2013, à savoir d’une part les élections locales de 2013 et le centenaire de l’arrivée du Docteur Albetrt Schweitzer à Lembarené.

FIN/INFOSGABON/PK/MM/2013

© Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *