Economie

Gabon / Eau potable à Libreville : Les attentes commencent à avoir un début de visibilité

Libreville, Vendredi 6 Septembre 2019 (infos Gabon) – Financé à hauteur de 6 milliards de Francs CFA par la société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), le chantier qui doit s’achever en janvier prochain a reçu la visite du ministre en charge de l’Energie et des Ressources hydrauliques, Tony Ondo Mba le mardi 3 Septembre dernier. C’est une usine de traitement d’eau potable.

Il s’agit, en effet, d’une évaluation de l’état d’avancement des travaux débutés il y a plusieurs mois à Ntoum. Sur le plan technique, trois phases portent d’abord sur les travaux de réalisation d’un pompage brute, ensuite, sur la mise en place d’un processus de traitement de l’eau; enfin, la conduite de refoulement entre la carrière et le site de production d’eau potable de près de 4 kilomètres.

On s’attend à ce que sa capacité de production atteigne un débit de 36.000 m3 par jour, l’équivalent de la consommation journalière de 190.000 habitants. C’est tout le sens de l’attention portée par Tony Ondo Mba dont l’objectif de la desserte en eau potable se décline avec son accès par les populations de Libreville et de ses environs. Quand on sait que le gouvernement est sous pression, chaque détail intéresse au plus haut point le responsable de ce ministère qui suit sa feuille de route à la lettre.

Du côté de la SEEG, ce chantier vient à point nommé en vue de rendre maximale sa capacité de production. Pour le membre du gouvernement, les attentes quoique nombreuses commencent à avoir un début de visibilité : “C’est la problématique d’accès à l’eau potable qui se pose dans le quotidien de l’ensemble de la population qui habite dans cette localité”.

Rappelons que ce sont trois entreprises qui travaillent en étroite collaboration en vue d’assurer la construction de cette usine à Ntoum : ETE, SETEG et Mega Service.

FIN/INFOSGABON/EM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Gabon : L’économie en forme

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *