Politique

Gabon : Eloi Nzondo sensibilise les librevillois sur l’unité et la paix

Libreville, Lundi 5 Janvier 2015 (Infos Gabon) – Après les populations de cocotier et Sotega mercredi, le tour est venu vendredi aux populations du PK 7 (3ème arrondissement de Libreville) et Tarobar (4ème arrondissement) de recevoir la caravane « Nouvel an en famille » initiée par le Conseiller politique du Président de la République, Eloi Nzondo.

Comme à l’étape précédente, le Conseiller politique du Président de la République, Eloi Nzondo, a expliqué aux populations du PK 7 et Tarobar l’importance de préserver la paix au Gabon. Aux populations du PK 7, Eloi Nzondo les a rassurées sur la nécessité de croire à l’aboutissement des réformes et l’ensemble des projets de développement initiés depuis cinq ans par le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.

Mais avant, les populations ont exprimé leur joie à leur hôte, qui a voulu partager avec eux ces moments de réjouissance.

« Monsieur le Conseiller et cher frère, nous sommes très heureux de constater que vous ne nous avez pas oublié. Votre visite n’est que la manifestation de la reconnaissance et l’estime que vous portez pour tous vos semblables », a indiqué Edouard Nzengue, un des notables.

« Nous sommes dans un champ politique où chacun dit ce qu’il pense de l’autre. Mais je voudrais attirer votre attention sur deux choses. La première chose, est-ce que vous pensez si j’aime mon enfant, je le mettrai pour qu’il encaisse une balle ? Quel est le père qui peut sacrifier son enfant ? Personne. +sauf un sorcier+. Est-ce que vous trouvez çà normal qu’un papa qui a souffert pour construire sa maison, et que tu viennes, tu brules ? Est-ce que toi-même tu es conscient, tu n’es que jeune, tu n’as pas encore fait ta vie, tu ne sais pas de quoi sera fait demain », a lancé Eloi Nzondo à l’assistance composée des jeunes, hommes, femmes et notables avant de livrer le secret de son parcours pour arriver au niveau où il est aujourd’hui.

Selon M. Nzondo, l’humilité et le respect des ainés sont deux valeurs qui constituent la clé de la vie. « Il n’y a pas de fétiche dans la vie. La plus grande chose c’est le respect », a-t-il dit.

Les populations de TarobarAux hommes politiques considérés à tord ou à raison comme manipulateurs et instigateurs à la révolte, à la haine et au rejet de l’autre, le Conseiller du Président de la République s’est adressé à eux en parabole.

« La population est comme une femme, celui qui veut la draguer doit venir avec de vrais arguments, un bon argumentaire », a martelé Eloi Nzondo, tout en livrant une liste des attentes de gabonais, notamment la route, les écoles, les hôpitaux, etc…

Après le quartier PK 7, la caravane s’est rendue à Tarobar, Ici comme ailleurs, où Eloi Nzondo entretient aussi de bonnes relations avec les populations.

« Cà nous est jamais arrivé vraiment au 4ème arrondissement, plus précisément au littoral, d’avoir une telle manifestation. Vraiment, nous sommes très ravis. Et vous rendrez compte au Chef de l’Etat que les populations de Tarobar… sont très contentes », a rappelé le notable Mbaki.

« Je viens défendre mon chef, parce que les gens disent : on ne mange pas la paix, mais vous pensez s’il n’y a pas de paix on peut se retrouver comme nous somme assis tout le monde ici ? Qui a vécu les événements de 1990 ? Vous êtes nombreux ici qui avez vécu les événements de 1990, vous êtes nombreux qui avez vécu les événements de 1993. Il y a des gabonais qui disent plus jamais çà », a indiqué pour sa part Eloi Nzondo.

La jalousie, qui est devenu un métier, selon certains, a été dénoncé par le Conseiller du Président de la République. « Çà ne sert à rien de jalouser parce que chacun a son tour », a-t-il expliqué.

« Nous devons rester uni et soudé sans nous détruire », a conclu Eloi Nzondo.

FIN/INFOSGABON/TD/2015

Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *