Social

Gabon : Extension des droits de la CNAMGS au secteur privé

Libreville, 3 février 2013 (Infos Gabon) – Une rencontre s’est tenue jeudi à Libreville entre les responsables de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS) et le patronat gabonais, dans le but de réfléchir sur l’immatriculation et la prise en charge médicale des agents du secteur privé.

Michel Mboussou, Dicteur Général de la CNAMGS, accompagnés de ses proches collaborateurs, a expliqué aux chefs d’entreprise les modalités de l’extension des droits de la CNAMGS au secteur privé, en présentant également les avantages de cette couverture médicale. Ceux qui sont concernés par cette immatriculation sont notamment les salariés du secteur privé et parapublic, les ayants droit, les retraités de ce secteur et les retraités volontaires.

L’agent doit cotiser 2,5% par rapport à la prise en charge par la CNAMGS, alors que l’employeur lui, cotisera 4,1 % au profit du travailleur. Cette cotisation sera ensuite transférée à la CNSS. Quant au retraité ayant une pension en dessous du SMIG, il cotisera 1,5% de sa pension.

« Nous avons des atouts à faire valoir avec une protection médicale, qui offre des avantages aux travailleurs car, c’est pendant qu’ils sont actifs qu’ils doivent penser à la retraite », a déclaré Michel Mboussou précisant que le début effectif de l’immatriculation des agents du secteur privé est prévu pour le 1er mars 2013.

En mettant en place en 2007 le régime obligatoire d’assurance maladie et de garantie sociale pour accompagner la population gabonaise dans ses dépenses de santé, le Gabon a ainsi réalisé une avancée majeure. Aujourd’hui, la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie sociale est considérée comme l’élément moteur de la politique sociale du Chef de l’Etat et du Gouvernement gabonais.

Relevant de la tutelle du ministère en charge de la prévoyance sociale (Ministère de l’économie de l’emploi), la CNAMGS est de facto associée aux grands enjeux en matière de santé, ce qui l’amène à jouer un rôle essentiel auprès de la population.

Garantir la couverture maladie à l’ensemble de la population gabonaise ; Assurer le service des prestations familiales aux Gabonais Économiquement Faibles (GEF), qui perçoivent des allocations familiales, une prime de rentrée scolaire et une prime à la naissance sous forme de layette, sont, entre autres, les deux principales missions de la CNAMGS, qui a pour objectifs : L’amélioration de l’accès aux soins de santé ; La contribution à l’amélioration de l’offre de soins, ainsi que la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

Le 16 Août 2011, à la veille de la Célébration de la fête de l’indépendance du Gabon, le Président Ali Bongo Ondimba avait instruit la CNAMGS et le Gouvernement d’«imaginer les voies et moyens d’instauration d’un système plus humanisé et solidaire pour les cas de force majeure qui ne laissent personne à l’abri». Dans le cadre de son allocution de nouvel an et de vœux à l’endroit de la population gabonaise, Chef de l’Etat, qui a placé le social au centre de son action, est revenu sur la question de la protection sociale et de l’assurance maladie obligatoire pour affirmer que l’effectivité du transfert des compétences de la CNSS vers la CNAMGS aura bien lieu en 2013.

L’extension des droits de la CNAMGS aujourd’hui au secteur privé obéit à cette volonté du Président Ali Bongo Ondimba, qui œuvre pour le bien être de ses compatriotes.

FIN/INFOSGABON/PK/MM/2013

© Copyright Infos Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *