Culture

Gabon : Jean Divassa Nyama, un écrivain arabisé

Libreville, Mercredi 20 Février 2019 (Infos Gabon) – C’est un invité singulier qui atterrit dans la capitale égyptienne porteur de la culture gabonaise par toutes ses pores depuis le 21 janvier dernier pour parler de ses productions romanesques.

Sur les bords du Nil, ce fleuve qui charrie autant de vie que des idées, Jean Divassa Nyama est un homme de lettres dont la langue a su captiver ceux qui l’ont invité, parce qu’ils viennent une fois de plus de traduire ses écrits en Arabe. C’est un couronnement littéraire pour ce fils du Sud du Gabon et pour la culture gabonaise.

Déjà auteur prolifique pour ceux qui ont lu Le Voyage d’Oncle Mâ, ce sont des intrigues de tous les hommes. Des conférences directement traduites et des débats pour édifier la richesse de son terroir à commencer par Moabi qui l’a vu naître.

Jean Divassa Nyama fait partie de L’Union des écrivains gabonais, et à ce titre, il est connu pour un autre titre aussi accrocheur: L’Amère Saveur de la Liberté, La Trilogie de la Calebasse, qui sont sur le marché, mais qui comptent parmi les oeuvres traduites en Arabe. C’est dire que l’enseignant écrivain est un conteur inlassable. En parcourant les lignes de ses romans, c’est d’abord la vivacité de ce qu’il présente qui captive.

La littérature gabonaise exportée en Egypte, il y a de quoi s’enorgueillir et que les jeunes lecteurs se mettent à lire les trésors enfouis à chaque page et découvrent le Gabon et les sagesses de ces personnages, comme si on était au corps de garde. Jean Divassa Nyama a mis plus d’une semaine à faire la promotion de ses livres. Il est devenu arabisé par la force de choses littéraires.

FIN/INFOSGABON/PM/2019

Copyright Infos Gabon

LIRE AUSSI Coopération culturelle : Confucius s’installe au Gabon

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *